Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/11/2007

Corps plombés et lourds

Le nuage en s’ouvrant
Comme un rideau de scène
Les abandonna au lever du jour
Ils tombèrent inexorablement
Corps démesurément
Plombés et lourds

Sur le quai de la gare
En attendant le train
De dix heures et quart
Levant les yeux au ciel
J’observais la chute et mon coeur
Fut envahi de peine
Et de douleur

On raconte qu’au sol
On ne retrouva rien
On chercha longtemps
Mais en vain

Un inconnu me demanda d’écrire
Que les fleurs des champs
En savent souvent
Plus long qu’on ne veut bien le dire


© Jacques Herman - 2007

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.