Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/01/2008

Petits poids

Petit poids
Plume dans ma
Poche trouée
Se fit la malle

Accroupis
Ou rotules à terre
On se mit
Tous ensemble
Tous ensemble
A le chercher

Un beau gros camion rouge
Rutilant comme
Les jouets de mon enfance
Vint à passer
Nous mourûmes
De mort accidentelle

Le petit poids
Fut sauvé
C'est l'essentiel



© Jacques Herman - 2008

12:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

10/01/2008

Naine en argile

Tu tombes amoureux
D'une naine en argile
Que les intempéries
Ont décolorée

Tu lui souris la bouche en coeur
Tu bats des cils
Tu clignes des paupières
Tu l'entoures de fleurs
Et si tu le pouvais
Tu lui peindrais les lèvres en rose
Et les rubans de son chapeau en violet

Une mouche vient à passer
Elle te distrait
Tu te relèves et tu
Te rends d'un pas pressé
A la boucherie chevaline
Qui va bientôt fermer




© Jacques Herman - 2008

12:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

09/01/2008

La maîtresse de Wilhelm Gimmi

Elle a ce regard plat
Qui donne au fond des yeux
De l'ombre grise
En guise
D'éclat

Les mains jointes à peine
Comme pour réciter
Une prière incomplète
Ou inachevée

La poitrine dénudée
Les seins ronds réguliers
Fermes et décidés
Mais à quoi

Et le mur ocre clair
Le lambris gris foncé
Et tout derrière
Imperceptible
Beaucoup d'amour caché


© Jacques Herman - 2008

12:40 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

08/01/2008

Il commence à trouver le temps long

Petite
Ramassée
Sans doute attristée
Mais me souriant quand même
Debout au pied du lit
Elle chuchote
A mon oreille
Qu'il commence
A trouver le temps long
Depuis qu’on lui a promis
L’ouverture des portes
Du ciel

La mort ne veut-elle pas venir

Je tente de percer
Une lueur dans le regard
Du moribond
Et j'y vois se dessiner
Un cadran d'horloge
Dont les aiguilles
Paraissent bloquées
Pour de bon


© Jacques Herman - 2008

12:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

07/01/2008

Degré de résistance

Quand le degré de résistance
Navigue sous
Le seuil de l'endurance
Alors mon cœur
C'est la victoire de la douleur
Qui t'envahit
Qui te couronne
Qui t'étouffe jusqu'à
La suffocation

Et les passants
Indifférents
A ton malheur
Sifflotent et chantonnent

Ils cherchent à trouver
Une place assise
Dans le compartiment



© Jacques Herman - 2008

12:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

06/01/2008

Cheminées d'usine

Sans destination
Il n'est pas de destinée

Fallacieuse prédication
D'un dimanche matin
Triste et brumeux
De décembre
Dans cette chapelle
Humide et malodorante
Comme un pot de chambre
Mal vidé

On peut prétendre tout aussi bien
Qu'il n'est pas non plus
De cheminée sans maison
Peut-être à l'exception
De ces hautes tours de briques rouges
Qui ponctuent les charbonnages
Et veillent sur les corons

Ô vous filles des trottoirs
Qui arpentez les rues des mines
Mes sœurs bien-aimées
C'est à vous qu'il appartient
De partager le gai savoir
A ceux qui prêchent n'importent quoi
Tant qu'ils ne sont pas
Amidonnés de désespoir
Ou dépités
Par une misère
Plus grande que leur foi


© Jacques Herman - 2008

12:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

05/01/2008

Bouffée d'air finale

Je me suis couché
Involontairement
Entre un drap du dessous
Aux couleurs de la vie
Et un drap du dessus
Aux couleurs de la mort

Le premier ressemble à
De la soie brochée
De fils d'or
Le second se profile
Comme un brocart argenté

L'odeur des cuisines
M'incommode
M'incommode
L'odeur des cuisines
M'incommode à vomir

Ecartez les importuns
Les curieux
Les mal intentionnés
Offrez-moi seulement
La bouffée d'air finale
Qui m'emportera
Dans les vallées
D'aridité glaciale
Et d'éternelle torpeur


© Jacques Herman - 2008

12:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

04/01/2008

Avant de partir

Je m'en vais définitivement
Hors des sentiers sauvages
Hors des sentiers battus
Percer comme une vrille
Un nombril profond
A tout paysage
Qui m'est inconnu

Empêchez-moi je vous prie d'emporter
Des photographies
Des souvenirs
Des objets familiers
Je n'entends me munir
Que des œuvres complètes
De mes poètes préférés




© Jacques Herman - 2008

12:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

03/01/2008

Un tout petit poème

J'aurais aimé t'offrir
Maman
Un tout petit poème
Qui n’aurait été
Ecrit que pour toi
Mais tu vas bientôt mourir
Et tu ne sauras
Jamais ce que
J'aurais voulu te dire



© Jacques Herman - 2008

12:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

02/01/2008

Vers absorbés

Quand ils s'étalent
Sur le sable chaud de midi
Les vers se préparent
A l'ultime absorption
Fin de vie
Ou mystère de
Perpétuelle création

Le poète déçu
Par leur disparition
Ejacule en silence
Quelques mots tout nouveaux
Mais le sable n'en veut plus

Une cloche aigrelette
Vient de retentir
C'est l'heure apparente
De tous les repentirs


© Jacques Herman - 2008

06:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)