Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/04/2008

A deux jours de la Saint Jean

L’hiver a surgi au milieu du printemps

Elle s’était approchée

De l’étroite cloison

Séparant les fenêtres

Pour qu’on ne la vît pas

Dans toute sa nudité

 

Ses yeux glauques entrouverts

Mais interrogateurs

Lui donnaient un peu l’air

D’une huître crevée

Qu’un enfant malicieux

Se serait appliqué

A faire revivre un peu

Juste pour s’amuser

 

Que veux-tu donc y faire

Lui aurait-il dit

Je ne suis de loin pas

Le maître du temps

Qu’il neige ou qu’il grêle

A deux jours à peine

De la Saint Jean

Me laisse de glace

Le temps qui passe

N’est pas mon affaire

 

La femme se retira

Sur la pointe des pieds

On eût cru qu’elle cherchait

A me questionner

 

Je me contentai

D’un haussement d’épaules

Et murmurai

Les saisons m’indiffèrent

Retourne te coucher

 

 

Ó Jacques Herman - 2008

 

 

14:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.