Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/04/2008

Départ forcé

Avec la compassion

Le tact et le respect

Des croque-morts à

L’égard des clients

Il salua le vieux

Dans son fauteuil roulant

Qu’il tourna pour qu’il vît

Le jardin de l’asile

 

Puis il recouvrit

Le corps de la vieille

D’un grand drap blanc

 

Le vieux se disait

Que sa femme était belle

Et qu’ils s’étaient aimés

Longtemps

 

Dans le couloir retentit

Le pas lourd et lent

De deux employés

Des pompes funèbres

De la ville

 

 

Ó Jacques Herman - 2008

 

 

16:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

c'est là que portent les pas lents de la vie,
l'embêtant est que nous le savons.
y penser n'est point plaisant.

Écrit par : lecouret | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.