Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/09/2008

Tour du monde

À six heures environ
Elle se jeta
Du haut d’un pont
Dans les bras de la Seine
Comme on se jette
A corps perdu
Dans les fragilités humaines

Le corps a coulé
Il repose à présent
Par cinq mètres de fond
Mais l’âme libérée
Navigue en direction
De l’embouchure

Le destin sans doute
La fixera
Ici ou là
À moins qu’elle ne fasse
Indéfiniment
Le tour du monde
Par les océans

Il est déjà midi moins le quart
Sous le ciel gris de novembre
Il se met à pleuvoir
Sale temps


Jacques Herman - 2008

10:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

coule l'eau du temps, fuient les âmes vagabondes.

Écrit par : lecouret | 06/10/2008

Les commentaires sont fermés.