Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/04/2009

Quai Perdonnet

Nous étions trois

Mon parapluie

Mon chien

Et moi

 

Nous nous rendions

Prendre le frais

Sur un banc du

Quai Perdonnet

 

Mais la neige tombait

A gros flocons

Sur Vevey

 

Ce n'est pas le moment

De nous asseoir ici

S’exclama

Le parapluie

Qui se rengorgea

Je me rangeai 

Sans hésiter

A son avis

 

Le chien furieux

Fit remarquer

Que la toile 

Aux baleines liée

N’avait pas à 

Se mêler de

Ce qui ne la

Regardait pas

 

Par prudence

Je gardai le silence

Après tout

Qui suis-je

Me dis-je

Pour tenter 

D’arbitrer

Ce débat

 

 

Jacques Herman

2009

16:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

la vie est parfois bien dure pour les solitaires.

Écrit par : lecouret | 30/04/2009

C'est aussi ce que disent les ténias!

Écrit par : Jacques Herman | 02/05/2009

Les commentaires sont fermés.