Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2009

C'est l'heure de rentrer

Frémissement dans le feuillage

Bourdonnement dans le buisson

C'est l'ombre de l'automne 

Qui se glisse parmi nous

Pareille à la chanson 

Triste et monotone

Qui se love

Comme un serpent

Et viendrait vous enserrer le cou

Jusqu'à l'étouffement

 

Une fillette vêtue

De rose et de blanc

Chapeautée 

Gantée de coutil

Court en poussant

Un cerceau

Plus grand qu'elle

Et s'estompe aussitôt

 

D'autres enfants

Jouent à la marelle

 

Un renard traverse l'allée

Le jardin brunit

Un écureuil s'enfuit

Le soir commence à percer

Les murs déjà fissurés

De notre citadelle

 

C'est l'heure de rentrer

D'autant plus que

Les fleurs grimacent 

Et que l'herbe rougit

 

 

Jacques Herman

2009

17:27 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/07/2009

Au volant d'une berline

La mort parfois nous frôle

Dans un couloir de métro

Sur une place publique

Ou le chantier

D'un bâtiment

Dans la poussière

Emportée par le vent

Dans la pluie qui tombe

Pour le bonheur des champs

Dans l'écume des vagues

En bord de mer

 

Nous ne l'apercevons

Que rarement

 

Ce soir

En rentrant chez moi

Mon coeur 

N'a fait qu'un bond

 

Je l'ai vue

Qui se tenait assise

Au volant d'une berline jaune

Parquée le long du trottoir

 

Elle avait l'oeil rivé 

Sur la porte d'entrée

De ma maison

 

 

Jacques Herman

2009

 

22:51 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

29/07/2009

S'accrocher à soi


Ce n'est pas ici
Que reposent les lois du monde
Ou que s'agitent
Les fantaisies des dieux
Il n'est ma chère en ces lieux
Que des questions
A jamais ouvertes
Et de lourds silences
Et d'incessantes interrogations

Pour les réponses
Bien sûr tu ne peux pas
T'adresser aux absences
Qui trouent le tissu du temps

Si j'osais à cette heure
Je te recommanderais
De ne jamais
T'accrocher qu'à toi-même
Pour ce que tant de branches
De patères
De crochets
Se sont déjà cassées
Sous le poids
De tes peurs

Dans l'eau de la corniche
Flotte un bateau de papier
Que j'ai plié
En pensant à toi


Jacques Herman
2009

21:16 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

28/07/2009

Champignon chéri

Danse

Danse

Mon champignon chéri

Mon compagnon gentil

Mon prince des forêts

C'est aujourd'hui la fête

Des gourmets

 

Danse

Danse

Avant qu'ils ne t'étêtent

Tu finiras farci

 

Danse

Danse

Donne-toi le tournis

La mort est moins cruelle

Alors à l'évidence

 

Danse

Danse

Et pour la suite

Fais-moi confiance

Je sécherai les larmes

De tous ceux qui t'aimaient

 

 

Jacques Herman

2009

13:41 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/07/2009

Théâtre

Un arrosoir 

Un tuyau

Une chaise bancale

Le décor est planté

 

Le premier venu

Devient ici jardinier

 

Aucun spectateur

Assis dans la salle

Ne l'a remarqué

Mais la scène est 

Etrangement 

Dépourvue d' outils

De légumes et de fruits

 

A l'avant-dernier rang

Une maman rousse 

Fait taire ses enfants

 

Rêveur impénitent

D'incendies somptueux

Le pompier de service

Debout dans les coulisses

Tousse

 

 

Jacques Herman

2009

12:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/07/2009

Vengeance des dieux

J'ai farci les nuages

De mes jaillissements

De mes cris projetés

Dans l'ivresse des cieux

Et qui sont retombés 

Parfois si lourdement

Qu'ils en ont brisé 

La surface des eaux

De la rivière et de l'étang

En myriades d'éclats tranchants

Comme des lames de rasoir

 

On m'a dit que c'était

La vengeance des dieux

Que j'avais blessés

Sans le vouloir

 

 

Jacques Herman

2009

13:33 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

25/07/2009

Conter fleurette

Tiens voici la mer

Le vent

Les vagues

L'écume abondante

Le sac et le ressac

Et l'amour qui divague

Serait-ce l'heure 

De te conter fleurette

 

Dans le souffle des alizés

Les gros cargos

Les pétroliers

Se transmutent en

Voiliers élégants

Et barques coquettes

 

Serait-ce  l'heure de te conter fleurette

Les mots résistent obstinément

Et je reste bouche bée

Tu te demandes ce qu'en moi

Tu as bien pu trouver

Et tu te ris de ma balourdise

 

L'heure a passé de te conter fleurette

Mon coeur s'est asséché

Mon corps a vieilli

Et mon âme est restée prise

Dans l'arrière-boutique

D'un marchand d'oubli

 

 

Jacques Herman

2009

20:41 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

24/07/2009

Tes traces

Dans la pierre qui sue

La douleur tu graves

Pour toujours son nom

Puis soigneusement

Avec application

Tu l'entoures d'un coeur

Mais ta bien-aimée

S'en fout

Son amour est ailleurs

 

Elle garde de toi

Des marques de doigts

Dans la chair

 

Et dans son âme 

Si souvent incendiée

Flottent encore des souvenirs amers

Des traces ineffaçables

De ta cruauté

 

 

Jacques Herman

2009

20:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

23/07/2009

Festin

Entre de vieux murs

Je t'attends au festin

De toutes les bienfaisances

 

Je t'invite à t'asseoir

A la gauche de Dieu

La droite est déjà prise

 

Tu te vêtiras de vert

C'est la couleur de l'espérance

 

Prends garde à ne pas trop

Ecarquiller les yeux

On voit toujours mieux

Quand ils sont mi-clos

 

 

Jacques Herman

2009

11:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/07/2009

Adrien

Aurélien s'est tu

Définitivement

On l'a préparé

Comme il convient

Pour la veillée funèbre

 

On l'a couché

Vêtu de noir

Sur des draps blancs

 

Le petit récipient

Au pied du lit

Contient de l'eau bénite

Et une branche de buis

 

On murmure

On chuchote

On se dit des secrets

Dans le creux de l'oreille

 

Vous serez des nôtres

A l'enterrement

Bien sûr

Nous sommes 

De lointains parents

Par un cousin 

D'un voisin

De l'aîné

De ses enfants

 

N'est-ce pas 

Qu'on dirait qu'il dort

Calme

Serein

Il avait le regard porcin

Mais comme ils ont 

Fermé ses paupières

On ne remarque plus rien

 

22:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)