Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2009

For intérieur

Les mains dans les poches

Le pas traînant

Il marche dans

Son for intérieur

Comme un promeneur

Hésitant

 

La rancoeur du ciel

Lui tombe dessus

On dirait une

Averse d'été

Drue 

Mais de courte durée

 

Il se dit qu'il a

Sans doute oublié

Son manteau de pluie

Dans le dernier wagon

De son train de vie

 

Les gouttes qui tombent

Ont le goût doux-amer

De la nostalgie

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

09:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

il n'y a que toi pour ces associations d'idées: et ce poème en est riche! et la dernière strophe, un peu comme les amandes du noyau de l'abricot.
je le mets dans ma liste ( bien longue) de mes préférés

Écrit par : den.hall | 17/11/2009

Les commentaires sont fermés.