Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/11/2009

Galère

La rue se mit à bégayer

A mesure qu'elle se remplissait

Des rumeurs du jour

Oppressantes

Envahissantes

Comme des vagues roulantes

Ecumant du poison

Mortel de l'absence d'amour

 

Elle se mit à trembler

Sur ses bases jusqu'au

Descellement des pavés

 

Galère

Galère

S'écria plaintive

Une façade lézardée

Et les murs se mirent

A suinter la douleur

Par toutes leurs 

Aspérités

 

 

Jacques Herman

2009

11:29 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

29/11/2009

Me taire

Ne compte pas sur moi

Pour que je te révèle

Ce qui doit

Demeurer caché

 

Silence

Me dis-je

Tais-toi

Et toujours

Je parviens

A me taire

Sans trop m'y forcer

 

 

Jacques Herman

2009

16:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

28/11/2009

Mésange

Par la fenêtre ouverte

Une mésange est entrée

Dans ton coeur

Et futée

Elle a bien su que faire

Pour n'en plus jamais sortir

 

Elle t'a dit

Que dans

Les replis de l'hiver

Qui n'en veut pas finir

Tu ressemblais

Au soleil de l'été

 

Tu t'es laissé conter

Tu t'es laissé faire

Et désormais

C'est ensemble que

Vous regardez

Le ciel et la terre

La route en contre-bas

L'herbe qui pousse

Dans le jardin

Et la pluie qui tombe

Sur la véranda

 

 

Jacques Herman

2009

16:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

27/11/2009

Prisonnier

J'ai usé bien des limes

Et beaucoup transpiré

A scier les barreaux

Mais ils ont remporté 

Contre moi la victoire

 

Dans le ciel les nuages

Semblent s'en amuser

Les étoiles le soir

Font mine de m'ignorer

Il ne me reste guère

Que des bribes d'espoir

Mais elles s'amenuisent

Au fil des jours qui passent

Et qui rident ma face

Dans la gamelle qui

Me sert de miroir

 

 

Jacques Herman

2009

12:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/11/2009

Tout a changé

Autour de nous tout a changé

 

La rue de Grève a disparu

Le square itou

Ils ont détruit la gare

Les trains paraît-il

Ne passent plus depuis longtemps

Dans ce coin de pays

 

Seul reste debout

Comme au garde-à-vous

Le monument dédié

A la mémoire des braves

Qui ont eu le bon goût

De mourir en héros

Pendant la guerre

 

L’église aussi a disparu

Au cours d’un incendie

Apparemment volontaire

Ils ont reconstruit la mairie

Et dévié la rivière

 

Finalement les nuages seuls

Ressemblent encore

Un peu

A ceux de naguère

 

 

Jacques Herman

2009

16:22 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

25/11/2009

A Morges

Morges

Centre-ville

Jour de marché

Un passant

S'est pris les pieds

Dans le fil du temps

 

Un maraîcher prétend

Qu'il s'est écrié

Quelle heure est-il

Pendant qu'on l'aidait

A se relever

 

 

Jacques Herman

2009

13:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

24/11/2009

Au bout

Au bout de la plage le port

Au bout du port la jetée

Au bout de la jetée le phare

Au sommet du phare

En équilibre précaire

Une fille de quinze ans

Dont on dira

Beaucoup de bien

 

 

Jacques Herman

2009

 

09:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2009

Pousse la porte

Pousse la porte

Il n'y a rien derrière

Rien qu'un peu de vent

Des relents du passé

Un courant d'hier

Qui a perdu

Le sens de la réalité

Mais qui t'offre un espace

Largement ouvert

Pour cultiver

Tes délires

Hors des sentiers battus

 

 

Jacques Herman

2009

14:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2009

Lignite

Trois tonneaux

Deux chevalets

Un tréteau

 

Et sur un écriteau

Ces quelques mots 

Hâtivement griffonnés 

Bière des moines

Qualité douteuse

Rabais de quantité

 

Un vendeur

Une vendeuse

Pas l'ombre d'un client

 

Un vieillard édenté 

M'attrape par le bras

Il évoque la floraison

Tardive du lilas

 

Un chat roux

Immense

Une serviette blanche 

Nouée autour du cou

Traverse l'allée

S'attarde quelques secondes

A mes côtés

Puis aussitôt me quitte

 

Je cherche à m'éloigner

Mais une odeur âcre

Me poursuit partout

On dirait du lignite

 

 

Jacques Herman

2009

11:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

21/11/2009

Oies

De l'eau qui coule entre tes doigts

Te raconte les joies

Et les malheurs de l'éphémère

 

Sur la rive gauche de la rivière

Des oies jacassent

Hautaines

Arrogantes

Altières

L'une d'elles

Arbore un ruban de couleur

 

Sur l'autre versant

Des enfants moqueurs

Piètres imitateurs

Cacardent comme ils croient

Qu'il convient de le faire

 

Mais leurs cris sonnent faux

Et tu reprends de l'eau

Que tu laisses couler

De nouveau

Entre tes doigts

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

21:19 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)