Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/04/2010

Marie-Irène

Marie-Irène

Te voilà penchée

Les mains en appui

Sur la margelle du puits

Comme si tu visais

Le milieu précis

De l’eau stagnante

 

Tu attends avec

Une infinie patience

Qu’une larme te

Tombe des yeux

Et brise le silence

 

 

Jacques Herman

2009

10:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

quelle chute (liquide) ! :)

Écrit par : MuLM | 11/04/2010

juste quelques mots....mais tellement évocateurs!! l'image s'impose! et elle reste en mémoire! je suis troublée par la force de ce poème

Écrit par : den hall | 13/04/2010

Merci pour cette poésie à ma gloire.

Écrit par : Marie Irène | 30/04/2010

Merci Den, MuLM et Marie-Irène! Toutes mes amitiés. Jacques.

Écrit par : Jacques Herman | 01/05/2010

Les commentaires sont fermés.