Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/06/2010

Collines

La mort vient encore

De frapper

La nuit n'est pas encore tombée

Le ciel qui rougit

Lentement se remplit

D'ivresse

C'est ainsi que naissent

Les protubérances

Qu'on appelle collines

Faute de mieux

Et qui nuancent

La tristesse

D'un horizon

Trop plat

 

Me voilà

Dis-je

Je vous tends la main

Prenez-la dans la vôtre

Empêchez-moi de glisser

De l'autre côté

Mais vous ne bronchez pas

 

 

Jacques Herman

2009

21:37 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour
le dernier vers, selon son humeur, peut être glaçant, grinçant et l'image de la main qui se tend sans une autre pour la prendre, pour empêcher l'autre de partir sur l'autre rive ! mais je préfère penser que l'Autre plonge dans un rêve et que l'en empêcher serait "criminel" !
A bientôt
Au revoir

Écrit par : MounB | 06/06/2010

Les commentaires sont fermés.