Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2010

Pour la soupe du soir

Au milieu du chemin de la douleur ordinaire, il se trouve un îlot que fréquentent les dieux à la belle saison. Le soleil alors l'inonde de lumière et les souffrances se font oublier pour un temps. Mais, dès que le  vent devient glacial au point de déchirer le ciel, ou dès que tombent les premiers flocons,  le calvaire reprend de plus belle et aux petits bonheurs succèdent les tourments.

 

Dans les avenues de la paix, il est des lieux de guerre. Pas plus grands que des bancs qu'on repeint en vert après la bataille mais qui gardent les traces de tous les combats. C'est à peine pourtant, quand on passe devant,  si on les aperçoit.

 

Dans la candeur des âmes, il arrive que, sans crier gare, des diables en pierre se mettent à vibrer. C'est le signe irréfutable de leur terrible mission: ils perforent le coeur et la raison puis traversent les chairs. Après quoi, lourdement ils s'envolent et  se font engloutir dans la brume noirâtre de l'horizon.

 

Dans le potager, tout au bout du jardin, une femme âgée, un panier à la main, récolte des légumes pour la soupe du soir.

 

 

Jacques Herman

2010

13:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.