Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/12/2010

Trois grosses poules

L’ivrogne s’est couché dans l’herbe bleue du parvis de l’église.

Pourquoi parle-t-il tout seul ? Pourquoi fait-on comme s’il n’existait pas, comme s’il n’était qu’une ombre que l’on peut impunément piétiner. ? Et qu’importerait si, contre toute attente, l’ombre se mettait à saigner ?

- A qui s’adresse-t-il ? demande à sa mère un petit blondinet décoiffé par le vent.

Elle tire vers elle d’une main ferme l’enfant qui tend l’oreille puis qui soudain s’exclame :

- J’ai tout entendu !

Il a dit :« Tant va la poule à l’eau qu’à la fin elle se mouille les ailes et les cuisses et le bec. Alouette. Gentille alouette. »

- Regarde ! répond la maman. Il s’est endormi !

Le saoûlon dort, effectivement. Trois grosses poules sorties de nulle part, une blanche et deux brunes, tournicotent autour de lui.

Jacques Herman

09:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.