Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/03/2011

Sans raison

 

Sans raison le soleil a brillé

Jusqu’au milieu de l’année

Puis il s’est revêtu

Du manteau de l’oubli

On ne l’a plus revu

 

Sans raison la lune s’est voilée

Jusqu’au milieu de la nuit

Puis elle a disparu

D’aucuns disent qu’elle s’est pendue

 

Sans raison le ciel a verdi

S’est taché de points rouges

Et jaunes et bleus

Comme au printemps le gazon

Qui fleurit

 

Sans raison les hommes d’ici

Ayant pris goût au sang

Ont massacré

Des hommes

Des femmes

Des enfants

Et sans doute mus

Par la loi du silence

Les témoins n’ont pas réagi

 

Même quand on vit

En d’immenses troupeaux

On meurt toujours seul

Dans l’indifférence

 

 

Jacques Herman

2010

 

00:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Je découvre vos poèmes
et j'en suis bouleversée.
On peut donc encore, ainsi,
avoir ces pensées
et cette harmonie.

Merci

Écrit par : monique | 21/03/2011

Merci, Monique et Maria pour vos commentaires encourageants! Amitiés. Jacques.

Écrit par : Jacques Herman | 21/03/2011

Les commentaires sont fermés.