Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/03/2011

Enrichi des parfums du doute

Me voici enrichi

Des parfums du doute

Paradoxes vivants

Toujours prompts à mêler

Inextricablement

Les herbes folles et les fleurs

Les jours et les heures

Les autoroutes

Et les sentiers boueux

Des parfums capiteux

Qui enserrent le cou

De leurs griffes acérées

Et d'autres si légers

Qu'à peine posés

Ils s'envolent partout

Je doute de tout

Des dieux qui planent

Au-dessus de nous

De ta sincérité

De ton amour

De ta générosité

Des fausses joies

Des vrais dépits

Du corps qui se déguise

En cadavre quand on croit

Que tout est fini

Je doute de toi

De moi

De nous

Je doute de l'innocence

De l'enfant nouveau-né

La seule certitude

L'unique vérité

C'est la boule rouge

Qui te sert de faux-nez

Et le mirliton dans lequel

Tu t'obstines à souffler

Jacques Herman

2010


23:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

J'aime ce poème, il n'y a aucun doute

Que le doute est "le sel de l'esprit" selon Alain. Faut-il aussi en douter ?

Amitiés. Monique

Écrit par : monique | 22/03/2011

Les commentaires sont fermés.