Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/09/2011

Ils paraderont

Les mains dans les poches

L'auréole de guingois

Les ailes déplumées

Les anges retraités

Claudiquent

Claudiquent

En se rapprochant du bois

 

Pas trop pressés 

Selon toute apparence

Et pourtant

Dans la grande clairière 

C'est Dieu qui les attend

 

Dieu qui va leur donner

Quelques attestations

Joliment encadrées

Pour les récompenser

Des services rendus

Et des médailles en sus

Qu'il pourront arborer

A l'instar des soldats

De l'armée soviétique

 

Ils paraderont

Sur les routes du ciel 

Et les chemins ici-bas

Au son de le musique

Des cortèges officiels

 

 

Jacques Herman

2011


18:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/09/2011

Un nuage rosâtre

Un nuage rosâtre

Vient de se poser

A l'entrée du port

 

On s'approche de lui

Par curiosité

D'aucuns le photographient

Pour la postérité

L'inquiétude envahit

La pensée des passants

On cherche un responsable

A n'importe quel prix

 

Le nuage sans doute

Un peu intimidé

Prend alors son envol

Comme le font les oiseaux

Et libère les lieux

 

On le voit dans le ciel

Qui se rapetisse

En s'éloignant

 

Où se posera-t-il

Me demande un enfant

 

Tout dépend lui-je

De ce qu'il veut

Les nuages sont libres

De leurs mouvements

 

 

Jacques Herman

2011


18:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

28/09/2011

Des temps anciens

Des temps anciens

Jamais ne demeurent

Que des bruits biscornus

Des images confuses

Des souvenirs tronqués

Des soupirs dépassés

Par d'autres soupirs

Qui viennent comme un drap

Doucement les couvrir

 

Ce sont des linceuls

Que l'âge et le vent

Qui passe vont emporter

Comme des akènes

Qui vont se déposer

Où nul ne les attend

 

 

Jacques Herman

2011

12:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2011

Un coup de pied fatal

La peur au ventre

Ce sont les tripes

Que la lumière suspend

Au fil de la vie

Et qu'aussitôt le moindre

Souffle de vent

Tente de couper

Comme en lui donnant

Un coup de pied fatal

Dans une toile d'araignée

 

L'air soudain

Vient à manquer

Les poumons se vident

Définitivement

Déjà la faucheuse

Grandit en s'approchant

A petits pas comptés

 

 

Jacques Herman

2011

11:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/09/2011

La petite a glissé

La petite a glissé

Sur le pont du navire

Puis elle s'est penchée

Trop fort

Au-dessus de l'ivresse océane

Les bras tendus

Tête la première

Elle s'en est allée

Mourir dans la mer

Comme des poètes parfois

Les soirs de langueur se noient

Dans une bouteille d'encre

 

On ne sait plus trop le nom

De la petite fille

On dit qu'elle s'appelait

Christine ou Noémie

Violaine ou Annie

On se perd en conjectures

 

Et le nom des poètes

Pareillement

Tombent dans l'oubli

Dans l'indifférence
Dans la déconfiture

Et ils meurent d'ennui

 

 

Jacques Herman

2011

 

 

22:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

25/09/2011

A cette heure tardive

La plage est déserte

A cette heure tardive

Le ciel noir comme de l'encre

Et pourtant

Le silence est rompu

L'air serein fissuré

 

Une vieille sirène

Retraitée

Hors d'usage

Joue des castagnettes

Avec son dentier

 

La vague première

Ecume de rage

La lune et les étoiles

Commencent à trembler

 

 

 

Jacques Herman

2011

 

21:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

24/09/2011

Mon regard est tombé

Mon regard vient de tomber

Du haut du pont dans la rivière

Mais l'eau froide a gelé

Jamais il n'y verra

Nager les poissons

Il attendra le dégel

Du printemps qui s'approche

Déjà du parapet

Tout en observant la scène

Et qui pose une main

Sur mon avant-bras droit

Et puis de sa voix

Aigre et caquetante

Me pose des questions

Un peu embarrassantes

Mon regard s'est perdu

Quelque part sous le pont


Discrètement

J'irai le chercher

Aux matines sonnantes

A la belle saison

Jacques Herman

2011

08:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

23/09/2011

Xénophobie

Plus il se fait tard

Plus ton ombre s'allonge

Et ta surface au sol

Paraît tout envahir

Pourtant comme étranger

Tu devrais la réduire

Ou partir te cacher

 

Inexorablement

Les forces dominantes

Du pays vont ta chasser

 

Prend tes jambes à ton cou

Au plus vite sauve-toi

D'une fenêtre on cherche

A te tirer dessus

Ensemble réfugions-nous

Dans l'opacité des bois

 

 

Jacques Herman

2011

09:21 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2011

Tu te lèves et le ciel

Tu te lèves et le ciel

T'ouvre les bras et se déroule

A tes pieds comme un tapis

 

L'heure est obscure encore

Mais tu t'exclames

Qu'à ta venue

Le jour s'épanouit

 

Tu sembles heureuse

Et tu souris

Mais le soir venu

Tu demeures silencieuse

Quand la lumière

A l'horizon

Se rétrécit

 

 

Jacques Herman

2011

09:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

21/09/2011

Seigneur

Seigneur je n'ai

Pas de prière à t'adresser

Permets-moi simplement

De te dire mon espérance

Dans la non existence

D'une vie à venir

 

Celle-ci déjà m'emmerde

Au point que j'envie

Ceux qui ont eu la chance

De ne pas être nés

 

 

Jacques Herman

2011

 

 

08:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)