Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2012

Que l'on ferme les volets

Des fenêtres étroites

Laissent passer le temps

Jusqu’ici prisonnier

Des griffes saturniennes

Et libéré sans doute

Inconsidérément

 

Le voilà qui soudain

Se met à enfler

A jouer les baudruches

A deux doigts d’éclater

Entre des mains d’enfant

 

Que l’on ferme les volets

S’époumone un passant

Mais la noirceur du ciel

Vient absorber son cri

 

 

Jacques Herman

2011

14:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.