Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

28/02/2012

Ô la belle idée

Ô la belle idée

Lumineuse comme

Les jeunes fées nues

Aux longs cheveux verts

 

L'option est retenue

Ni corrigée

Ni revue

Telle que rêvée

Désirée

Attendue

Le verre à la main

Par Apollinaire

En regardant le Rhin

 

 

Jacques Herman

2012

 

20:41 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/02/2012

Ici Monsieur

Ici Monsieur

C’est la révolution

Silencieuse ou à peine

Plus audible que

Le vol d’un bourdon

 

Les bruits de la plaine

Le son du canon

Les cris de la haine

De tous les bataillons

Qui croisent le fer

Ne nous atteignent pas

 

Ici Monsieur

On regarde le ciel

On croise les doigts

On guette le moindre

Petit signe des dieux

La contemplation

Est notre seul combat

 

 

Jacques Herman

2012


21:43 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

24/02/2012

Doucement les basses

Doucement les basses

Crient les aiguës surexcitées

Ravies de l'intérêt

Inattendu

Inespéré

Que des amateurs

A peine éclairés

Leur manifestent ce soir

 

Sans craindre apparemment

De se ridiculiser

Elles prennent alors

Un petit air

De supériorité

 

Les portées du coup

Ne savent plus

Où donner de la tête

 

Qu'importe la chienlit

Le bordel immense

Le désordre infini

C'est aujourd'hui leur fête

Les aiguës 

En ont décidé ainsi

 

 

Jacques Herman

2011

 

12:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/02/2012

Tout arrêter

Quand le bateau prend l'eau

Que les rêves s'écroulent

Que la machine soudain

Refuse de tourner

Parfois tu te demandes

S'il n'est pas souhaitable

De tout arrêter

De ne plus regarder

Les horizons glauques

Et les plaines enfumées

De ne plus traverser

Le brouillard du temps

De refuser d'entendre

Les cris

Les plaintes

Les mots dérangeants

De ne plus respirer

L'air pestilentiel

Et de fermer son coeur

S'il en est encore temps

 

 

Jacques Herman

2012

 

11:06 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

20/02/2012

Dans la forêt de Soignes

Dans la forêt de Soignes

L'est un petit oiseau 

Fragile et chétif 

Malingre et délicat

Mais qui souvent fredonne

Des chansons d'amour

 

Il connaît aussi

Par coeur tout ce qu'à

La pointe du couteau 

De joyeux tourtereaux 

Se plaisent à graver

Dans l'écorce des arbres

 

Il sautille

De branche en branche

Mais ne s'envole jamais

 

 

Jacques Herman

2011

 

16:09 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

18/02/2012

Porteuse d'amour

Ce n'est que dans le silence

Que la douleur 

Est porteuse d'amour

Le ciel noir seul recueille

Les secrets et les confidences

 

Jamais le coeur n'exulte

A la lumière du jour

 

A peine les mots

Sont-ils prononcés

Que leur portée se meurt

Et que l'âme se raidit

 

Ne tuons jamais

Avant l'heure

Ce qui nous unit

 

 

Jacques Herman

2012

18:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

16/02/2012

Du rêve à la réalité

Dans la hune perchée

Au soleil couchant

La vigie s'époumone

Terre

Terre

 

Trente-trois marins 

Accourent soudain

A bâbord remplis 

De bonheur après tant

De mois passés en mer

 

Ils montrent du doigt

Le ruban verdâtre

Qui se détache

A l'horizon

 

C'est un mirage dit l'un

L'autre dit c'est un rêve

C'est une illusion

Mais bientôt la distance

Se rétrécit

 

Une voix grave 

Alors retentit

Affirmant qu'il ne faut 

Jamais jeter l'ancre

Que dans le profond 

Silence des nuits

 

 

Jacques Herman

2012

 

15:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/02/2012

Mort des vagues

Elles courent plus vite

Que les furets

Chacune d'entre elles espère

Atteindre la première

La plage de sable blanc 

 

Les vagues sont bêtes

Et dans le fond des mers

Les algues de temps en temps

Le leur font remarquer

 

A quoi vous sert-il

De courir à la mort

Plus vite que celles

Qui assurément

Achèveront de vivre

Simultanément

 

Mais les vagues jamais

N'écoutent ce qu'on leur dit

Elles écument un peu

Puis lamentablement

Divorcent de la vie

 

 

Jacques Herman

2012

 

 

13:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

12/02/2012

Fils de laine rouge

 

Des fils de laine rouge

Ont été tendu

Entre les maisons

De la Grand'Rue

A la hauteur 

Du premier étage

 

On y a suspendu

Des paroles en l'air

Et des chagrins d'amour

Des voeux de santé

Des regards de velours

Des sourires en coin

Des colères contenues

 

C'est la fête au village

Et le coq imbécile

Au sommet du clocher

Chante à se rompre le cou

 

 

Jacques Herman

2012

 

 

 

10:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/02/2012

Mais Marlène

Mais Marlène d'où vient

Cette mine affligée

Ton sourire incertain

M'interpelle et m'afflige

Il t'arrive de trembler

Comme en fin de vie la fleur

Prête à quitter sa tige

 

Un inconnu sourit

En te pointant du doigt

Un autre te photographie

 

Des insectes tournoient

Dans un rai de lumière

Et le parquet craque 

Un peu sous nos pas

 

 

Jacques Herman

2012

 

22:17 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)