Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/07/2012

Charleroi

Tu n’as rien vu venir

Ma chère

Ce qui s’appelle rien

 

Ni l’ardente colère

Des mineurs de fond

Ni les coups de grisou

Ni du fond de la terre

Que l’on creuse sans fin

Les terribles combats 

Des gens des corons

 

Tu n’avais semble-t-il 

Rien entendu des cris

Du peuple du charbon

 

Le temps a recouvert

Les lieux désormais

Vides d’humanité

D’un manteau de poussière

Et de désolation

 

Tu t’agites

Tu t’agites

Mais à quoi bon

Remuer les bras

Agiter les mains

Taper du poing

Serrer les doigts

Puisque les morts

Depuis longtemps

Sont au-delà 

De l’horizon

 

 

Jacques Herman

2012

 

13:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.