Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/11/2012

Tu me glisses à l'oreille

Nous voilà donc assis

Côte à côte sur un banc

Le regard fixé

Sur l’herbe qui s’étend

Jusqu’au muret du fond

Du jardin de l’asile

 

La pluie imbécile

Menace de tomber

Et nous savons tous deux

Qu’à peine caché

Derrière la porte

Le vieil infirmier

Nous épie en fumant

 

Tu me glisses à l’oreille

Que nous avons le temps

Que rien vraiment ne presse

Mais qu’il nous faut reprendre

A zéro le décompte

Des fleurs

Des cailloux

Des nuages

Des moineaux

Dans le feuillage

Sans nous tromper

Comme les jours précédents

 

 

Jacques Herman

2012

 

08:33 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.