Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

21/03/2015

Calembredaines

 

Tu vois à quelques pas

Des troupeaux de moutons verts

 

Tu déclares tordu

Le sentier étroit

Mais parfaitement droit

Qui mène à la rivière

 

Il est près de midi

Et sérieux comme un pape

Tu me montres d’un doigt

Des sirènes nageant

Sous les arches d’un pont

Que nous n’apercevons pas

 

Je ne prête à vrai dire

Jamais trop d’attention

Aux visions

Aux délires

Aux calembredaines

Mais tu m’intrigues un peu

Plus qu’à l’ordinaire

Quand tu dis que les chats

Sont des êtres lunaires

Et qu’il faut embrasser

Sur la bouche les canons

 

 

Jacques Herman

2015

 

 

 

 

 

 

11:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.