Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/05/2010

Dispute

Les voisins d’en-bas

Entre eux toujours fâchés

Vomissent leur fiel

S’arrachent les tripes

Et les oreilles

A longueur de journée

Parfois le ton monte

Zébré de violence

Et s’élève si haut

Qu’il arrive à crever

Le plafond puis

A s’échapper

Par le toit de la maison

Il s’envole dans le ciel

Comme un gros ballon rouge

Dépourvu de ficelle

Et nimbé de silence

Il va bientôt crever

Arrosant d’autres lieux

De ses humeurs viciées

Comme une pluie d’aigreur

Sans cesse recommencée

Jacques Herman

2009

13:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

13/05/2010

Noël noir

Il descend à pas comptés

Auprès des siens rassemblés

Tout autour de la cheminée

Pour un soir de Noël

Dont il fut exclu

Il se cramponne

A la rampe du

Vieil escalier en chêne

Qui craque de partout

Des yeux

Tournés vers lui

L'observent

Guettent le moindre faux pas

On se mure dans le silence

Tombera

Tombera pas

L'espoir vient reprendre ses droits

Lorsque le vieux trébuche

Et descend

Par rebonds

Comme un ballon

Qui s'arrête immobile

A l'entrée du salon

Jacques Herman

2009

13:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

12/05/2010

Tant va la cruche à l'eau

 

Tant va la cruche

 

A l’eau

 

Qu’elle finit

 

Par se remplir

 

D’inavouables envies

 

D’insondables désirs

 

 

Aussitôt pleine

 

On l’emporte

 

Comme un trésor

 

Les oreilles et les yeux

 

En bons gardes du corps

 

Précautionneusement

 

Veillent

 

 

Les mains habiles

 

Assurent le transport

 

 

Mais sur la route un caillou

 

Minuscule suffit

 

A bousculer les plans

 

A ternir le bonheur

 

A peine entrevu

 

 

De l’onde rose des blés

 

Sous le soleil couchant

 

Surgissent acides

 

Des rires moqueurs

 

Et des propos blessants

 

 

 

Jacques Herman

 

2009

 

 

12:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

11/05/2010

Le dieu de l'amour

LE DIEU DE L'AMOUR

Triomphes immérités

Insolentes victoires

Conquêtes offertes

Sur des plateaux d'argent

Ce soir on organise

Le grand bal des rapaces

Et le massacre des innocents

Dans le gris

Sombre du ciel

On suit à la trace

Les battements d'ailes

De vautours en quête

Du dernier mourant

Sur les tréteaux dressés

Au coeur de la ville

Le dieu de l'amour

Vient accrocher

Des fleurs artificielles

Des guirlandes de papier

Et des coeurs de moutons

Qu'il vient d'égorger

Jacques Herman

2009

00:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/05/2010

L'heure crépusculaire

Le matin glisse

Léger

Comme une bulle de savon

Dont la vie éphémère

Se brise dans

Le silence

Et la discrétion

C’est midi déjà

La lumière a durci

Eblouissante et franche

Granitique

Comme la pierre

Sur laquelle

Je me suis assis

J’attends à présent

Que descende du ciel

L’heure crépusculaire

Et sa douce fraîcheur

Qui borde la nuit

Jacques Herman

2009

00:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/05/2010

Course des jours

Les premiers jours

Courent si vite

Qu’ils rejoignent

Les derniers

Sans déployer

A ce qu’on dit

Des efforts

Surdimensionnés

Ils sont au point

De les doubler

Mais dans la courbe dernière

L’un d’entre eux

Vient trébucher

C’est la mort assurée

De l’automne avant l’hiver

Jacques Herman

2009

08:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

08/05/2010

Dites-moi pourquoi

Dans les lignes de la main

Je n’ai rien lu

Dans le marc de café non plus

Dans l’eau de la claire fontaine

Elle ne s’est pas baignée

Toute nue

De fait elle n’est

Pas même venue

Dites-moi pourquoi

Dans l’arrière-boutique

De notre arrière-saison

Le sol est jonché

De poussière de charbon

Jacques Herman

2009

08:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/05/2010

Nous surnagerons

Ensemble nous

Ferons naufrage

Ensemble nous

Surnagerons

Nous rejoindrons la plage

Où nous enjamberons

Les corps allongés

A demi dénudés

Parfumés d’huile

Pour un bronzage

Qui devrait tenir

Au-delà de l’été

Ensemble nous marcherons

Entre les algues

Les coquillages

Et les étoiles de mer

Echoués sur le rivage

A la faveur de la marée

Ensemble nous rejoindrons les dunes

D'où nous observerons la mer

Comme le marin depuis la hune

Les yeux fixés

Sur l'horizon

Le moindre nuage

Nous rappellera

Par ses palpitations

Et ses étirements

Des silhouettes

Et des visages

Des anciens compagnons

Disparus à jamais

Dans les couleurs

De l'océan

Les vagues parfois

Nous diront les mots

Qu'ils chercheront

A nous adresser

Jacques Herman

2009

00:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/05/2010

Du douzième

Sa douleur paraît intense

Mais elle ne dit rien

Pas un mot ne tombe

De ses lèvres closes

Douze étages plus bas

Agglutinés sur le trottoir

Les folliculaires

Attendent qu'elle en lâche

Au moins quelques-uns

Pour la chronique des

Dépressifs écrasés

A paraître dans

La gazette du matin

Finalement c'est dans

La perfection d'un court silence

Qu'elle se lance

Du balcon

Comme des lapins

Les curieux aussitôt

Se multiplient

Au douzième quelqu'un

Vient de tirer les rideaux

Jacques Herman

2009

00:09 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

05/05/2010

Comptes

Le fromager compte les trous

Comme l'épicier compte ses sous

Comme nous comptons

Les jours à venir

Comme nous comptons

Attristés et lucides

Les jours perdus

A compter les trous

Les sous

Les fromagers

Les épiciers

Et les jours à venir

Jacques Herman

2009

00:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)