Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/12/2009

Symétrie

Regarde petit

Devant toi

Se dresse un mur

Si haut qu’on ne voit

Rien d’autre que lui

Et un bout de ciel gris

Mais derrière le mur

Les champs s’allongent

Balayés par le vent

Jusqu’aux dunes premières

Et puis c’est la plage

Et puis c’est la mer

Et derrière la mer

C’est encore une plage

Puis des dunes

Puis des champs

Balayés par le vent

Puis un mur

Puis des gens 

Qui ne voient

Que lui

Et un bout de ciel gris

Jacques Herman

2009

09:43 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4)

25/12/2009

Calendrier

Les jours se suivent

Et se ressemblent au point

Qu’on ne peut plus

Les distinguer

A moins

Qu’on ne les chiffre

Qu’on ne les étiquette

Qu’on ne les nomme

Lundi douze juillet

Jeudi vingt-quatre avril

En mai découvre-toi d’un fil

S’il pleut le matin

De la Saint Lazare

C’est qu’il a plu

Deux jours plus tôt

Ou que le facteur

Est en retard

Les jours se suivent

Et quand

Leur équilibre est rompu

Ils tombent parfois

Des ponts qui enjambent

Les fleuves et les canaux

Jacques Herman

2009

10:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

24/12/2009

Tombée du soir

Le soir est tombé

Sur la ville

Brisant les toits

Déchirant les murs

Portant la mort

Comme s’il avait plu 

Des bombes incendiaires

Quelques-uns parmi nous

Avaient prévu le coup

Ils ont quitté les lieux

Ils ont levé les voiles

Ils se sont accrochés

Aux premières étoiles

Les autres ont péri

A l’exception de nous

Qui survivons amers

Et sans savoir pourquoi

Jacques Herman

2009

20:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

23/12/2009

Tout devient banal

Tout sonne juste ce matin

Bien plus juste qu’à l’ordinaire

Ainsi l’eau du canal 

Que des hommes en blanc

Repeignent en vert

Les hauts peupliers

Qui sans prévenir

Se mettent à hurler

A la mort comme des chiens

Les cyclistes qui passent

La fleur au fusil

Pédalent

Pédalent

Et ne remarquent rien

Le ciel qui se déchire

Et d’où soudain dévale

Une averse de sang

Le facteur en tournée

Qui marche affublé 

D’une tiare papale

Haut les coeurs mes amis

Il semblerait qu’ici

Tout devienne banal

Jacques Herman

2009 

09:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/12/2009

Fendre l'eau

Ne vous en déplaise

Je viens

Fendre l’eau de la mer

Au fil de l’épée

Seul m’importe

A vrai dire

Qu’elle soit partagée

Comme les tranches

D’un gâteau

Les dieux se rient de moi

Mais peu me chaut

Des algues

Des poissons

Des bateaux

L’indéfectible soutien

Me paraît acquis 

En fin de journée

Petit

Tu viendras sur la plage

Seul

Tout seul

Et tu tenteras de

Recoller les morceaux

Jacques Herman

2009

14:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

21/12/2009

Aux portes de l'océan

Je cours aux portes 

De l’océan

Je frappe

Avec insistance

Mais le silence

Seul me répond

Tout par ici 

Respire la méfiance

Une étoile de mer

A mes pieds

Se tient les côtes de rire

Un cargo dans la brume lointaine

Se déplace lentement

Vers le soleil couchant

Mais on le devine à peine

Jacques Herman

2009

00:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

20/12/2009

Pétales de roses

Elle souffre

Dans sa chair

Il compatit

A sa douleur

Elle hurle

Elle s'agite

Il tente de la calmer

Elle craint de suffoquer

Ma dernière heure est venue

Pense-t-elle

Sa dernière heure est venue

Pense-t-il

 

Qu'on éteigne la lumière

Dis-je tout bas

Je ne veux pas 

Etre témoin

D'une agonie

 

Mais la lampe

Reste allumée

Alors je m' assieds

Je ferme les yeux

Et je m'imagine

Buvant une bière

Au comptoir

Du bar tabac

Dont le sol est jonché

De pétales de roses

Et de crachats

 

 

Jacques Herman

2009

10:52 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

19/12/2009

Fin de carrière

Il a perdu la face

Alors

A quatre pattes

Il se met à tâter

La scène pour

La retrouver

 

L'assemblée se gausse

On se tient les côtes

On s'esclaffe

On rit

A gorge déployée

 

Fin de carrière

Inattendue

Prématurée

Le spectacle par bonheur

Est de courte durée

 

Les murs et le plafond

Suintent l'indifférence

La salle commence

A se vider

 

 

Jacques Herman

2009

11:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2009

Parle à la mer

PARLE A LA MER

 

 

 

On m'a dit

Parle à la mer

Aux bateaux

A l'épave qui gît

Par cent mètres de fond

Parle aux algues

Aux méduses

Aux poissons

La vague est toujours à l'écoute

 

Alors j'ai prononcé ton nom

Et la mer a gonflé

Au point que j'ai cru

Qu'elle allait éclater

 

J'ai crié comme un putois

Arrête-toi

Nous allons tous périr noyés

 

La voix de l'océan

S'est mise à gronder

Dans une langue qui

M'était inconnue

 

Une femme m'est apparue

Dans la blancheur

Laiteuse d'un halo

Saisissant

Mon papier

Mon crayon

Elle écrivit ces mots

Les yeux des morts

Ont la couleur

De l'étang

 

 

Jacques Herman

2009

10:52 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/12/2009

Bigotes

J'aime le rire

Goguenard

Nasillard

Caquetant

Des grenouilles

De bénitier

Mais je préfère

A parler franc

Les bulles qu'elles font

Quand elles

Se noient dedans

 

 

Jacques Herman

2009

23:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)