Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2009

Tout a changé

Autour de nous tout a changé

 

La rue de Grève a disparu

Le square itou

Ils ont détruit la gare

Les trains paraît-il

Ne passent plus depuis longtemps

Dans ce coin de pays

 

Seul reste debout

Comme au garde-à-vous

Le monument dédié

A la mémoire des braves

Qui ont eu le bon goût

De mourir en héros

Pendant la guerre

 

L’église aussi a disparu

Au cours d’un incendie

Apparemment volontaire

Ils ont reconstruit la mairie

Et dévié la rivière

 

Finalement les nuages seuls

Ressemblent encore

Un peu

A ceux de naguère

 

 

Jacques Herman

2009

16:22 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

25/11/2009

A Morges

Morges

Centre-ville

Jour de marché

Un passant

S'est pris les pieds

Dans le fil du temps

 

Un maraîcher prétend

Qu'il s'est écrié

Quelle heure est-il

Pendant qu'on l'aidait

A se relever

 

 

Jacques Herman

2009

13:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

24/11/2009

Au bout

Au bout de la plage le port

Au bout du port la jetée

Au bout de la jetée le phare

Au sommet du phare

En équilibre précaire

Une fille de quinze ans

Dont on dira

Beaucoup de bien

 

 

Jacques Herman

2009

 

09:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

23/11/2009

Pousse la porte

Pousse la porte

Il n'y a rien derrière

Rien qu'un peu de vent

Des relents du passé

Un courant d'hier

Qui a perdu

Le sens de la réalité

Mais qui t'offre un espace

Largement ouvert

Pour cultiver

Tes délires

Hors des sentiers battus

 

 

Jacques Herman

2009

14:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2009

Lignite

Trois tonneaux

Deux chevalets

Un tréteau

 

Et sur un écriteau

Ces quelques mots 

Hâtivement griffonnés 

Bière des moines

Qualité douteuse

Rabais de quantité

 

Un vendeur

Une vendeuse

Pas l'ombre d'un client

 

Un vieillard édenté 

M'attrape par le bras

Il évoque la floraison

Tardive du lilas

 

Un chat roux

Immense

Une serviette blanche 

Nouée autour du cou

Traverse l'allée

S'attarde quelques secondes

A mes côtés

Puis aussitôt me quitte

 

Je cherche à m'éloigner

Mais une odeur âcre

Me poursuit partout

On dirait du lignite

 

 

Jacques Herman

2009

11:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

21/11/2009

Oies

De l'eau qui coule entre tes doigts

Te raconte les joies

Et les malheurs de l'éphémère

 

Sur la rive gauche de la rivière

Des oies jacassent

Hautaines

Arrogantes

Altières

L'une d'elles

Arbore un ruban de couleur

 

Sur l'autre versant

Des enfants moqueurs

Piètres imitateurs

Cacardent comme ils croient

Qu'il convient de le faire

 

Mais leurs cris sonnent faux

Et tu reprends de l'eau

Que tu laisses couler

De nouveau

Entre tes doigts

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

21:19 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

20/11/2009

Cabillauds

Qui parle d'amour ici

Hurle un ivrogne qui

Tape du poing sur le comptoir

Et fait trembler son verre

 

Un couple attablé

Près de la fenêtre

Semble n'avoir 

Rien entendu

 

Elle observe les anges

Grassouillets et nus

Qui montent et descendent

A grands coups d'ailes

Dans le ciel gris

 

Tandis que lui

N'a d'yeux que pour

Les marchandes de poissons frais

Qui viennent d'installer

Leurs énormes tréteaux 

Tout au long du quai

Et pour les écailles luisantes

Des cabillauds

 

 

Jacques Herman

2009

 

08:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

19/11/2009

Mémoire attiédie

Les bancs publics 

Pleurent sous la pluie

 

Le square 

Transpire l’indifférence

 

Les lieux rétrécis

Sont remplis d'indolence

 

La mémoire attiédie

Erodée par le temps

Frisonne en silence

 

 

Jacques Herman

2009

 

01:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4)

18/11/2009

A Fribourg

Tu voudrais cueillir

Cette fleur tatouée

Dans les profondeurs

De son décolleté

Mais ta main 

Hésitante

Tremble un peu

 

Tu charges alors tes yeux

De faire le tour

Des seins de velours

A notre portée

 

Nous restons assis

Sans broncher

Face à face 

Sur la terrasse

Du café de l'Ange

Dans la ville basse

De Fribourg

 

 

Jacques Herman

2009

11:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2009

Terminus

Terminus tout le monde descend

C'est ici la fin du monde

Pas de correspondance

Rien que le silence

Mortel du soir

 

Pas de lumière non plus

Rien que la rivière froide de l'oubli

L'impasse sur la mémoire

L'avenir

Comme le passé

Entièrement évanouis

 

De l'herbe grise

Semble vouloir parler

Nous nous penchons pour l'écouter

Mais elle se tait aussitôt

 

Aucune étoile à la surface du ciel

Rien qu'une buée laiteuse

Qui bouche l'horizon

Et de grands arbres noirs

Qui nous tendent les bras

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

11:44 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)