Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/11/2009

Cabillauds

Qui parle d'amour ici

Hurle un ivrogne qui

Tape du poing sur le comptoir

Et fait trembler son verre

 

Un couple attablé

Près de la fenêtre

Semble n'avoir 

Rien entendu

 

Elle observe les anges

Grassouillets et nus

Qui montent et descendent

A grands coups d'ailes

Dans le ciel gris

 

Tandis que lui

N'a d'yeux que pour

Les marchandes de poissons frais

Qui viennent d'installer

Leurs énormes tréteaux 

Tout au long du quai

Et pour les écailles luisantes

Des cabillauds

 

 

Jacques Herman

2009

 

08:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

19/11/2009

Mémoire attiédie

Les bancs publics 

Pleurent sous la pluie

 

Le square 

Transpire l’indifférence

 

Les lieux rétrécis

Sont remplis d'indolence

 

La mémoire attiédie

Erodée par le temps

Frisonne en silence

 

 

Jacques Herman

2009

 

01:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (4)

18/11/2009

A Fribourg

Tu voudrais cueillir

Cette fleur tatouée

Dans les profondeurs

De son décolleté

Mais ta main 

Hésitante

Tremble un peu

 

Tu charges alors tes yeux

De faire le tour

Des seins de velours

A notre portée

 

Nous restons assis

Sans broncher

Face à face 

Sur la terrasse

Du café de l'Ange

Dans la ville basse

De Fribourg

 

 

Jacques Herman

2009

11:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/11/2009

Terminus

Terminus tout le monde descend

C'est ici la fin du monde

Pas de correspondance

Rien que le silence

Mortel du soir

 

Pas de lumière non plus

Rien que la rivière froide de l'oubli

L'impasse sur la mémoire

L'avenir

Comme le passé

Entièrement évanouis

 

De l'herbe grise

Semble vouloir parler

Nous nous penchons pour l'écouter

Mais elle se tait aussitôt

 

Aucune étoile à la surface du ciel

Rien qu'une buée laiteuse

Qui bouche l'horizon

Et de grands arbres noirs

Qui nous tendent les bras

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

11:44 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

16/11/2009

For intérieur

Les mains dans les poches

Le pas traînant

Il marche dans

Son for intérieur

Comme un promeneur

Hésitant

 

La rancoeur du ciel

Lui tombe dessus

On dirait une

Averse d'été

Drue 

Mais de courte durée

 

Il se dit qu'il a

Sans doute oublié

Son manteau de pluie

Dans le dernier wagon

De son train de vie

 

Les gouttes qui tombent

Ont le goût doux-amer

De la nostalgie

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

09:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

15/11/2009

Choix des armes

Laisse à la lumière

Le choix des armes

Peut-être jettera-t-elle

Son dévolu sur l'ombre

 

Laisse-la courir

Jusqu'à la fin du jour

Si le ciel devient sombre

C'est qu'elle a perdu

Ou qu'elle s'est laissé mourir

 

 

Jacques Herman

2009

17:33 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

14/11/2009

Encerclement

A côté de toi

Moi

A côté de moi

Toi

 

Autour de nous

Eux

 

Au-dessus d'eux

Et de nous

Ceux

Qu'on ne voit pas

 

 

Jacques Herman

2009

14:11 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

13/11/2009

Ramasseurs de têtes

Les têtes tombent

Comme des tuiles

Sur le trottoir

 

A force

La ville

Devient dépotoir

 

Enfants nettoyeurs

En attente de l'heure

Propice

Hâtez-vous

Préparez vos pelles

Vos sacs

Vos lampes

Et vos bâtons crochus

 

La fortune des fous

Frissonne à vos pieds

Les crânes ont toujours

La cote sur le marché

 

Pour ma part

De la fenêtre du bar

Où je bois une bière attiédie

Je vous observe

De l'oeil bienveillant

D'un père de famille

 

 

Jacques Herman

2009

 

13:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

12/11/2009

Dans le bruit de nos pas

Dans le bruit de nos pas

Nous croyons reconnaître

L'écho de nous-mêmes

Et notre affermissement

Mais de fait

C'est la forêt 

Qui craque de partout

Entre des chants d'oiseaux

Qu'on ne reconnaît pas

 

Nous avançons

Hésitants

Dans l'ignorance

De notre destination

 

Seul nous est connu

Le lieu d'où 

Nous sommes partis

Remplis à ras bord 

De l'inquiétude frissonnante 

D'un matin d'hiver

 

Où sont donc ici

Les dieux immortels

Les faunes

Les satyres

Les mages

Les fées

Nous n'apercevons

Que de grands arbres maussades

Silencieux

Qui nous regardent passer

 

 

Jacques Herman

2009

12:48 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

11/11/2009

Dernière feuille

Au bout de la branche

La feuille croit

Que sa dernière heure 

Est venue

 

D'ailleurs

Quelque chose en elle 

Espère

La tempête

 

A quoi bon s'accrocher

Si les autres sont

Toutes tombées

 

Mais elle n'est pas convaincue

Du bien-fondé de sa pensée

 

 

Jacques Herman

2009

10:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)