Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/11/2009

Monsieur se la joue

Monsieur se la joue

Monsieur se la pète

En vérité 

Monsieur ne souhaite

Rien d'autre que

La notoriété

 

Monsieur se met

En colère

Tempête

A moins qu'il n'étale

Ses doutes

Ses émois

Son savoir

Après tout

Monsieur serait moins bête

Qu'on ne le croit

 

Monsieur n'est comme nous

Qu'une étoile filante

Une poussière infime

Dans l'immense univers

Qu'il fait tourner autour de lui

Comme la lune autour de la terre

Mais Monsieur n'en sait rien

Monsieur de fait ignore

A peu près tout 

Des choses de ce monde

Jusqu'à l'heure de sa mort

Pourtant prévue pour demain

 

 

Jacques Herman

2009

 

08:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/11/2009

Il a claqué la porte

Il a claqué la porte

Si fort que le mur est tombé

Tout autour d'elle

 

Par bravade

Ou par dépit

Elle a fait mine de l'ignorer

 

Vous pouvez la voir

A l'heure qu'il est

Toujours debout

Comme une sentinelle

 

Plus personne 

N'a besoin d'elle

On la contourne

Désormais

 

 

Jacques Herman

2009

08:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

04/11/2009

Il te suffit

Il te suffit de trois fois rien

D'un peu de silence

Et d'attention

D'une fleur minuscule

Qui pousse dans le gazon

Du chant d'un oiseau 

Que tu ne connais pas

Du sourire d'un passant

Qui ne te connaît pas

 

Il te suffit de trois fois rien

Pour que tu tendes

Le bras

En direction du ciel

Et que des doigts

D'une seule main

Tu décroches des étoiles

 

 

Jacques Herman

2009

08:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/11/2009

Ciel enroulé

Le ciel affolé

Soudain s’est enroulé

Sur lui-même

 

Tout est vide 

Maintenant

Au-dessus de

La ligne d’horizon

 

En lieu et place

Il va falloir

Accrocher un ciel

De substitution

Une sorte de

Firmament provisoire

 

Les financiers 

S’inquiètent

Le peuple

Est aux abois

Et le monde savant

Nous berce comme il se doit

De douces illusions

 

 

Jacques Herman

2009

08:27 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/11/2009

Bruit qui court

J'ai couru 

Jusqu'au plus 

Total épuisement

Après un bruit

Qui courait

Plus vite que moi

 

Il a disparu

Derrière le bois

De la Corne-au-Pendu

 

La prochaine fois

Qu'un bruit voudra

M'entraîner à

Sa poursuite

Je ferai comme si

Je n'avais 

Rien entendu

 

 

Jacques Herman

2009

08:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

01/11/2009

Faux bruit

Il me prie de m’asseoir

A sa table et j’écoute

Le bruit du soir

Qui gratte à la porte

Et cherche refuge

Entre des murs et sous un toit

 

C’est que la nuit 

Passée dehors

Est porteuse de mort

Et d’effroi

Et de peur

Et de doute

 

Qui va là hurle-t-il

Et le bruit soudain se tait

Comme pour éviter

Qu’on le reconnaisse

 

Le silence alors

Autour de nous

S’appesantit 

 

Allons nous rasseoir

Me dit-il

Ce n’est qu’un faux bruit

 

 

Jacques Herman

2009

18:18 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

31/10/2009

D'algues et d'oubli

Ils se sont appuyés

Contre le mur du ciel

Ils ont griffonné

Quelques mots 

Sur un bout de silence

Ils ont suivi

Le cortège des dunes

Et lassés par

Les artifices mondains

Ils se sont jetés

Dans les bras de la mer

 

D’après ce que l’on dit

Est-ce rumeur

Vérité

Faux-bruit

Le tumulte douloureux des vagues

Les a recouverts

D’algues et d’oubli

 

 

Jacques Herman

2009

18:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

30/10/2009

S'il faut mourir

S'il faut mourir un jour

Autant partir en souriant

Ne serait-ce que

Par le respect qu'on doit

A ceux qui nous survivent

 

Berçons-les d'illusions

Du fond du gouffre disons

Que la mort n'est pas un naufrage

Et si en outre nous le pouvons

Encourageons-les 

A nous suivre sur 

Notre nouveau rivage

 

Que nos derniers instants

Leur soient douce lumière

Et des choses de la terre

La glorieuse 

Mais fallacieuse image

Du vrai détachement

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

 

15:39 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/10/2009

L'amour est sourd

L'amour est sourd

Et pas seulement aveugle

Il est sourd au point de

N'entendre du monde

Que son propre bruit

 

L'amour glisse parfois

Sur une berge givrée

Puis tombe dans l'eau glacée

De la rivière où il périt

 

Dans le silence froid

Des brumes hivernales

Il finit

Comme une coquille de noix

Si solide en apparence

Et si fragile entre les doigts

 

 

Jacques Herman

2009

10:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

28/10/2009

Tu frappes

Tu frappes 

A la fenêtre

Comme on se gratte

Entre les sourcils

Le carreau de verre 

Irrité rougit

 

Le rideau  bouge un peu

Sans doute à cause 

D'un courant d'air

 

A l'horloge au-dessus du bar

Le doigt d'un angelot

Fait tourner les aiguilles

A sa convenance

Il n'est pas loin

De midi moins le quart

 

 

Jacques Herman

2009

20:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)