Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/10/2009

Coquille de noix

Dans le creux de l'oreille
Tu m'annonces
Que nous allons couler
Corps et biens

Cependant que nous flottons encore
Tu me dis que le naufrage
Est prévu pour demain
Et tu m'invites
A la vigilance

Il me semblerait sage
En l'occurrence
De quitter d'urgence
Cette coquille de noix
Qui ne flotte sur rien
D'autre qu'un peu d'eau
Dans le creux de ta main
Et de tenter
De débarquer
Sur l'un de tes doigts


Jacques Herman
2009

12:51 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/10/2009

Morceaux de coquilles

Ecraser par inadvertance

Un oeuf à peine formé

Dans la perfection de sa plénitude

Est toujours attristant

 

L'âme coupable

De négligence

Se replie

Se contracte

Se rétrécit

Devant l'atrocité

De toute fin de vie

Particulièrement

Quand il s'agit d'un oeuf

Qui n'a jamais fait

L'objet d'aucun soin

Qui fut privé

De l'affection des siens

Dès sa naissance

Et dont il ne demeure

Quel malheur

Qu'un trace jaunâtre

Et de minuscules

Morceaux de coquille

 

 

Jacques Herman

2009

18:33 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Mes inclinations naturelles

Mes inclinations naturelles 

Ne me portent guère 

A la fréquentation

Des chaires de pestilence

Des vampires mondains

Des zouaves de carnaval

 

A parler franc je préfère 

Le silence de la mer

Le lamento

Des gondoliers mécaniques

Les chansons glauques

Des estaminets

Enfumés et troublants

Qui longent le canal

Les cris orgasmiques

Dans les coulisses du bal

Les rires gras

Des pince-fesses

Les bas résilles

Des filles du trottoir

La pâle lueur

Des réverbères

Dans la nuit noire

La casquette du prolétaire

Oubliée sur un banc

Le rouge calicot

Qui s'offre à tout vent

Et dans la nef des cathédrales

Surgis du ventre ronflant

Des grandes orgues

Les accords vibrants

De l'Internationale

 

 

Jacques Herman

2009

00:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/10/2009

Merle moqueur


Entre la durée du silence
Et le silence de la durée
Je t'attendrai

Contre le mur lézardé
De ton indifférence
Je m'appuierai

Ici les jours
Passent plus lentement qu'ailleurs
Sans doute parce que les heures
Sont plus longues aussi

Derrière moi j'entends
Les rumeurs de la ville
Le passage d'un train
Et par-dessus tout
Le rire ignoble d'un merle moqueur


10:29 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

04/10/2009

Berlin

Vendredi premier mai
Des rossignols électriques
Virevoltent
Au-dessus du Reichstag

De leurs ailes acérées
Tranchantes comme
Des rasoirs
Ils émiettent le
Ciel bleu de Berlin


Jacques Herman
2009

08:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/10/2009

Verrière

Il tremble un peu
A moins qu'il ne frissonne
Plus rien sur terre
Ne l'aiguillonne
Sinon la peur
Et la colère

Il troue le silence
Du grand couloir blanc
Observe son reflet
Dans les carreaux de faïence
Et les mains dans les poches
Il sifflote ou chantonne
Alternativement

On dirait que la lune
Bientôt pleine
Va faire éclater la verrière


Jacques Herman
2009

13:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/10/2009

Héroïsme

Tu es la couronne du chêne

Et le faîte du toit

 

Que souffle la tempête

Que tombent les tuiles

Et les branches

Tu demeures insolemment

Le nez en l'air

Et les poings sur les hanches

Indémontable vigile

Dans la hune du temps

 

Les débris du monde

Répandus à mes pieds

Chantent tes exploits

Ta pugnacité

 

Autour de moi 

Des insectes bourdonnent

Chargés d'indifférence

Prudent je m'en tiens

Au plus profond silence

Et à mon désarroi

 

 

Jacques Herman

2009

17:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/10/2009

Le mur et la feuille de papier

A toi
A moi
A nous

Très agités
Le mur et la feuille de papier
S’interrogent

Mais le temps vient à passer
Comme un hôte inattendu
D’un geste brusque et décidé
Il les recouvre
L’un et l’autre
D’une boue épaisse
Et malodorante
Légèrement ocrée
Qui commence à sécher
Quand le soleil
Se met de la partie

Le mur et la feuille de papier
Alors tranquillisés
Ne tremblent plus
Tandis que
La fin du jour approche
Le nez en l’air
Et les mains dans les poches


Jacques Herman
2009

11:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/09/2009

J'observais le monde

Alors je disais
Tu fais fleurir les arbres
Au coeur de l’hiver
Courir les escargots
Aussi vite que l’éclair
Pousser du houblon
Au milieu du désert

Jeune encore infiniment
Assis inconfortablement
A côté de mon grand-père
J’observais le monde
Sans doute tel
Que je voulais qu’il fût


Jacques Herman
2009

00:17 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/09/2009

Gilbert vient de mourir

Gilbert vient de mourir
On a couvert son corps de roses
De branches épineuses
Griffantes à loisir
Et de larges rubans
Jaunes
Rouges
Blancs
Couverts de lettres d’or
Et d’argent

Dans un épais cahier
Relié de cuir brun
La foule est priée
De laisser un message
A propos du défunt
Maigre consolation
Ecrite à l’usage
Des proches
Et de la parenté

Un vieillard
Vient d'y noter
La mort
A le goût des enfantillages


Jacques Herman
2009

17:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)