Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/09/2009

Rasoir

Le souffle coupé
Par un rasoir
Bien affûté
Il est mort
Sur le bord
Du trottoir

Un passant
A donné l'alarme
A six heures
Du matin
Les policiers
Recherchent l'arme


Jacques Herman
2009

10:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/09/2009

Artithmétique incertaine

Chaque jour qui passe
Vole autant d'ombre à la lumière
Que de lumière à l'ombre

Assise sur le sable
Au bord de la mer
Loin du va-et-vient
Des foules urbaines
Ma solitude compte
Les bateaux dont plusieurs
Se devinent à peine
A cause du brouillard

L'arithmétique devient
Elle-même incertaine


Jacques Herman
2009

10:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/09/2009

Entièrement nues

Il arrive parfois
Que sortent d’un train
De belles inconnues
Dévêtues
Visiblement pressées
De quitter la gare
Et de gagner au plus vite
Le trottoir des rues

Entièrement nues
Mais souvent coiffées
D’un chapeau fleuri
Invraisemblable
Et ridicule
Elles tortillent du popotin
Comme ces filles faciles
Qui font le tapin

L'une d'entre elles
Promène un bâtard
Au bout d’une laisse

Une autre porte avec précaution
Un bocal rempli d'eau
Et de petits poissons

La plus belle à mon goût
Arpente les rues
Les mains vides
Et la corde au cou


Jacques Herman
2009

11:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

15/09/2009

Dans la fissure

Vous m’avez cherché

Sans me trouver

Je vis dans la fissure

D’un mur

Chaque chose à sa place

 

Le sel de la mer

S’accroche à la pierre

Et me parle de vous

Si souvent que jamais

Je ne perds votre trace

 

D’ici je ne vois

Qu’un morceau très étroit

Du ciel

Et de lointains bateaux

Qu’à l’horizon la brume 

Trop souvent efface

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

11:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/09/2009

Je me demande

Je me demande
Jusqu’où descendent
Tes nuits
D’un bleu si profond
Qu’on pourrait s’y noyer

Puis-je le deviner
Sans que ma réponse
Ne t’irrite

Eh bien je crois
Qu’il n’est de limites
A tes nuits comme aux miennes
Que les frontières
Fragiles et tremblantes
Des jours frémissants
J’ose affirmer
Sans hésitation
Qu’elles ne sont
Après tout
Que très ordinaires

Tu me regardes l’oeil sévère
Je perçois ta vexation

Il est temps penses-tu
De prendre tes distances
De m’ignorer
De m’expédier
De l’autre côté de ton horizon

Tu viens de jeter
Sur mes épaules
Le voile opaque du silence


Jacques Herman
2009

16:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

13/09/2009

Patience

La reine est morte
Le roi lui survit
Tous deux sont tombés
Du troisième étage

Un badaud dans la foule
S’écrie
C’est la chute
De la monarchie

Le roi
Lui rétorque
Que son heure  à lui
N’a pas encore sonné

L’inconnu
Jette alors
Un regard furtif
Sur le cadran du clocher
Observe un court silence
Puis se tournant vers le roi
Lui dit avec gravité
Patience
Sire
Patience


Jacques Herman
2009

10:29 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2009

J'écris en marge

J’écris en marge
Des grands arbres nus
Des plaines herbeuses
Des fontaines joyeuses
Des sourires d’enfants
Et des oiseaux chantant
Sur la margelle du puits

J’écris en marge
Du ciel toujours bleu
Du soleil éclatant
Du coeur battant
Des amoureux transis

Mon royaume est fait d’ombres
Mêlées d’effacements
D’impatience
De colère
De désamour
De révoltes claires
Et tonitruantes
De désespérance
De cynisme
D’auto-dérision

Les grands jalons
De mon errance
Sont les blessures
De ma déraison


Jacques Herman
2009

09:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

11/09/2009

Ondée

Un bruit d’ondée interne
C’est l’eau qui coule en moi
Elle part à la rencontre
Du feu qu’elle éteindra
Mais elle ignore
Qu’il ne brûle plus
Depuis longtemps

C’est la reine des vains efforts
Et du temps perdu


Jacques Herman
2009

08:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/09/2009

J'ai recréé ma vie

J'ai recréé ma vie
Par d'incessants collages
De débris du passé
Morceaux d'histoires anciennes
Revues et corrigées
Récits
Sans cesse modifiés
Revisités
Amendés
Amplifiés

Je fais à présent
Le double de mon âge


Jacques Herman
2009

08:27 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

09/09/2009

Ne bouge pas

Je te raconte un monde enneigé
Glacial
Pitoyable et pathétique
Totalement ignifugé
Débordant d’amour platonique

Les passions charnelles
Comme les oiseaux
Depuis longtemps
L'ont déserté

Regarde
Le soleil ce soir
Vient de tomber
Si violemment
Sur l'horizon
Qu’il a volé en éclats


Jacques Herman
2009

17:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)