Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/03/2009

Propriétaire

Ce nuage-ci

Ou celui-là

Si tu préfères

Qu’importe

J’en suis propriétaire

 

Je l’ai choisi

Plutôt que l’or

Ou que l’argent

Plutôt que la terre

Ou que tout autre placement

Parce qu’un nuage

Est essentiellement

Ephémère

 

Je ne détiens à l’évidence

Aucun autre bien

A l’exception

De ma pauvre conscience

D’un immense chagrin

Et d’un semblant de raison

 

 

Jacques Herman

2008

 

10:27 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

07/03/2009

Feuille isolée

Le vent souffle à peine

Et me voilà tremblant

Comme cette unique feuille

Qui ne veut pas tomber

Du frêne sur lequel

Elle demeure fixée

 

Qu’à cela ne tienne

Je vais l’arracher

Et si je n’arrive pas

Aux plus hautes branches

C’est l’arbre tout entier

Que je déracinerai

 

Toutes mes sœurs sont mortes

Toutes sont tombées

En une poignée

De jours d’automne

Dit la feuille

 

Je l’observe pour l’heure

Du coin de l’œil

Plein de compassion

Je vois bien qu’elle pleure

 

 

Jacques Herman

2008

 

10:23 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/03/2009

Chihuahua

Le tram s’est arrêté

Brusquement stoppé

Par un rideau de misère aggravée

 

Le wattman s’époumone

Tout le monde sort

Tout le monde sort

Et tout le monde sort

Effectivement

A l’exception

D’une veille rombière

Et de son

Chihuahua

Qu’elle tient sur ses genoux

 

Dans la rue tout

Paraît revêtu

D’une épaisse opacité

Un corbillard

Hippomobile

Passe 

D’aucuns se signent

 

On ne voit quasi rien

Dans ce brouillard 

A couper au couteau 

Alors je sors le mien 

Et je me taille une place 

 

 

Jacques Herman

2008

10:14 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/03/2009

Achat

J’achèterai le toit

Les murs extérieurs

Les murs intérieurs

La cave pour les rats

 

Le jardin sans les fleurs

La saison est passée

Aussi vite que toi

Qui me fus coup de vent

 

Les meubles

Les rideaux

Les voiles

Les tapis

La batterie de cuisine

La niche du chien

Et le cas échéant

Les étoiles qui brillent

Dans le ciel noir

Mais la maison sans toi

Sera vide

Comme le désespoir

 

 

Jacques Herman

2008

13:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

04/03/2009

Au-delà de l'horizon

Surprendre

Le bruissement

Du temps

 

Décliner

Son invitation

 

Fuir et se cacher

Au-delà

De l'horizon

 

Attendre

Patiemment

 

Et chercher à

Ne pas sombrer

Dans la douleur

De l'exclusion

 

 

Jacques Herman

2008

 

12:56 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

03/03/2009

Mémoire des murs

L’oreille collée au mur

Dans les briques j’entends 

Les battements de cœur

Des ouvriers

Du bâtiment

 

La maison fut édifiée

Voici plus de cent ans

 

Les murs ont des oreilles

Mais ils parlent aussi

A ceux qui écoutent

Attentivement

 

Ils gardent les traces

De ce qu’ils ont vécu

Depuis leur élévation

Et les conservent jusqu’à

Leur démolition

 

 

Jacques Herman

2008

12:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/03/2009

Âge

Ils ont planté de l’âge

Dans les champs

La récolte est prévue 

Pour la fin du printemps

 

L’âge 

Dort

Dit-on

Rien n’est plus faux

Il suffit

De le

Cultiver comme il faut

Pour le garder en éveil

 

Le soleil

Brûlant de l’été

Ne lui convient guère

De loin l’âge préfère

La douceur printanière

Pour atteindre la 

Maturité

 

L’âge ne

Fait pas toujours son âge

Quand il est maquillé

Pomponné

Fardé

 

Il cherche alors 

Par coquetterie

A ressembler

Aux fleurs sauvages

 

 

Jacques Herman

2008

 

13:19 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

01/03/2009

Mélanie

Mélanie traverse le bois

Elle porte à son bras

Un panier de fleurs

 

Son cœur est en peine

Ai-je appris récemment

Mais elle marche guillerette

D’un bon pas

 

Où va-t-elle

Je l’ignore et qu’importe

Après tout

Cela ne me concerne pas

 

Plutôt mignonne

Assez jolie

Vous la trouvez à votre goût

Vous dites qu’elle vous émoustille

Tant mieux pour vous

 

Je la croise parfois

Dans les rues basses

Elle vit je crois

Chez ses parents

Vingt-quatre Impasse

Des Bons-Enfants

 

 

Jacques Herman

2008

 

18:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

28/02/2009

Les vers

J’aime assez

A parler franc

Ces poèmes pour bègues

Débités en morceaux

Ou ces vers oulipiens

Qui volent si haut

Qu’on dirait des sirènes

En mal d’eau

J’aime assez

A parler franc

Les poèmes d’aveugles

Déclarant sans broncher

En avoir bien trop vu

Et les vers de poètes

Qui se moquent d’eux-mêmes

Alors qu’ ils n’ont pas encore bu

Mais j’aime par-dessus tout

Vous ne me croirez pas

Les humbles vers de terre

De nos jardins fleuris

Qui nous restent fidèles

Tout au long de la vie

Et après le trépas

 

Jacques Herman

2008

15:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/02/2009

Logique

Si Marie

Est mère de Dieu

Mais qu’elle est créature

Diantre me voilà

Bien embarrassé

 

La mère de Dieu

M’a-t-on dit

Ce matin

Naquit 

Après son fils

 

Et me voilà

Soudain

Soulagé

La logique est sauve

C’est le triomphe

Evident

Manifeste

Patent

De la rationalité

 

 

Jacques Herman

2008

11:56 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)