Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/07/2008

Du côté d'Arbaz

Tout ici-bas
Ma chère n'est que paraître
Je viens ici
Pour vous convaincre
Qu'il m'aurait plu de naître
Sous forme d'animal
Sans pieds
Sans mains
Mais cependant
Muni de pattes
Ou d'ailes
Ou de nageoires
Pour arriver
A me mouvoir
Dans l'air
Ou dans l'eau
Sur l'herbe tendre des prés
Ou pour vous suivre à la trace
Pas à pas
Dans les pentes rocheuses
Des Alpes valaisannes
Si possible du côté d'Arbaz



© Jacques Herman - 2008

17:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

21/07/2008

Pas une étoile

Pas une étoile dans la noirceur du jour
Que l'herbe folle vient envahir
Mais jusqu'au bout de l'horizon
Cette obsédante déraison
Surgie de glauques marécages
Et d'insondables épaisseurs
Née dans les replis cachés
De l'âme ou bien du coeur

C'est ici que se promènent
Sans les avoir invités
Déformés
Affadis
Déteints
Décolorés
Ou démesurément grossis
Des souvenirs
Des souvenirs
Des souvenirs

Mais de la sombre épaisseur
Des vanités humaines
Où retentit ton rire
Tonitruant
Comme un cri d'animal
Jaillissent sans fin
Les puanteurs du mal
Qu'à longueur de journée
Malgré moi
Malgré toi
Malgré tout
Je respire
Je respire
Je respire



© Jacques Herman - 2008

17:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

19/07/2008

Flèches assassines

L'arc-en-ciel vient décocher
Ses flèches assassines
Diversement colorées
Tandis que nous courons
Nous mettre à l'abri des ruines
Du château-fort qui domine
La vallée

La rouge a rallumé le feu
Du foyer dont la cendre
Paraissait refroidie
Depuis très longtemps

La bleue l'orange
La violette et l'indigo
Manquent souvent leur coup
Ce sont la jaune un peu
Et la verte surtout
Dont je me méfie


© Jacques Herman - 2008

17:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

17/07/2008

La chair molle du jour

Enfonce bien tes doigts
Dans la chair molle du jour
Tendre comme un velours
Et regarde là-haut
Les anges qui se rient
Des vanités humaines
De ceux qui s’emparent
Du devant de la scène
Et qui se glorifient
Des honneurs éphémères
Facilement acquis

Regarde aussi là-haut
Les nuages qui passent
Fragiles et délicats
Comme le résultat
Des humbles certitudes
Des mains de dentellières
Et tu comprendras
Et tu comprendras



© Jacques Herman - 2008

17:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

15/07/2008

Jusqu'à la déraison

Si l’on peut vous aimer
Sans rime ni raison
L’amour qu’on vous porte
Ressemble à ce frisson
Qui traverse la peau
Qui pénètre le corps
Et fait naître à l’envi
Des mots insensés
Qui deviennent de l’or
Jusqu’à la déraison


(c) Jacques Herman - 2008

14:40 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/07/2008

Couperosée

Qu'elle est belle la mariée

Rebondie

Boudinée

A souhait couperosée

Les seins débordant d'aise

Et les aisselles trempées

Qui laissent des traces

 

Assis sur une chaise

Du bistrot face

A la mairie

Je cherche l'époux

Le voilà qui la suit

A deux pas

La rejoint

Et sourit

Pour la photographie

 

 

© Jacques Herman - 2008

12:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

13/07/2008

Dessin d'enfant

A peine entrevu

Le nuage fondit

Comme du sucre dans

Un liquide attiédi

On l’aperçut un moment

Qui serpentait lentement

En dessinant des volutes

Dans un ciel filandreux

Triste

Lourd

En mélanges de gris

L’enfant voulut croquer l’instant

Comme on l’eût fait en photographie

De sa poche il sortit un morceau de carton

Un crayon gras et puis

Se mit à dessiner la pluie

Par anticipation

 

 

© Jacques Herman - 2008

11:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

12/07/2008

Miroir brisé

Je ris toujours aux éclats
Quand un miroir se brise
Et qu’emportée par la bise
Mon image morcelée
S’en va

Je ris plus amèrement
Quand apportée par le vent
L’image recomposée
Me revient
Contre mon gré

Pour en venir à bout en fin
Je déploie des efforts
Inconsidérés
Mais le miroir est plus fort
Que vous ne le croyez



© Jacques Herman - 2008

16:40 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

11/07/2008

Nous te cherchions

Nous te cherchions
Nous te trouvions
Lumière parfois blafarde
Mais signifiante comme
Un amer vu du large

Et qu’importait que la camarde
Nous narguât
Tu étais là
Plein de silence
Et de la précieuse présence
Que l’on perçoit
Mais que
Les yeux ne remarquent pas


© Jacques Herman - 2008

16:40 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/07/2008

A quoi penses-tu

A quoi penses-tu

Quand tu t’appuies au bastingage

Les yeux rivés sur l’infini

Et le cœur sans doute rempli

A ras bord de trop lourds bagages

A quoi penses-tu

A ceux qui sont restés au port

Et dont pertinemment tu sais

Qu’ils ne t’ont jamais aimé

Et qu’ils n’en ont rien à cirer

De ton ultime voyage

Mais à qui toi tu tiens encore

A quoi penses-tu

Toi qui vois trembler ton image

Au fil de l’eau

Comme le reflet ridé

De ton âme volage

Lâche prise

Lâche prise

Quitte le pont

Quitte le pont

© Jacques Herman - 2008

23:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)