Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/12/2007

Conseil de famille

Parler à mon frère
Parler à ma sœur
Noyer nos chagrins
Ensemble et lier nos peurs
Comme une gerbe de blé
Avec des rubans de couleurs vives de l’été

Puis de concert
Lancer la gerbe à l’eau
Depuis ce pont qui surplombe la Loire
En aval d’Azay-le-Rideau

Ensemble pleurer
Sur nos malheurs communs
Et repartir allégés
Des douleurs et des peines

Mais je n’ai jamais eu
Ni frère
Ni sœur
Et je compte les cailloux qu’un gamin
Fait ricocher à la surface de l’eau



© Jacques Herman - 2007

12:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

22/12/2007

Fine

Je l'avais reconnu
Penché à sa fenêtre
Edenté
La langue pendant
Légèrement de côté
Les yeux éraillés
La mine incertaine des vieux
Qui ne passeront
Plus toutes les saisons
De l'année

Il observait se battre
Entre eux des écoliers
Politiciens e puissance
Ou futurs chiffonniers

Dans l'angle sud-est
De la petite rue
Il vit une femme nue
Descendre d'un camion rouge
Et remplir le réservoir d'essence

Sur le trottoir d'en face
Un gros chien blanc frisé
Au flair aiguisé
Suivait la trace
D'un congénère

Mais l'homme paraissait
S'ennuyer
Il se leva soudain
Se rendit à la cuisine
Et se prépara une tasse de café
Bien chaud qu'il avala
Dans le salon
Avec un verre de fine

Des bruits divers
Montaient encore vers lui
Mais il n'y prêta plus
La moindre attention

© Jacques Herman - 2007

12:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

21/12/2007

Alzheimer

À ma mère



Etrangement portée
A gommer les aspérités
Elle frotte jusqu’à l’usure
Les traces du passé
Sa mémoire à mesure
Devient lisse et glacée
Comme une patinoire

Tout vient y glisser
Sans y laisser de marque
Jours sombres endeuillés
Plein soleil des plages d’été
Ombre furtive d’un clocher
Corbeaux en plein vol
Brassées de fleurs
Quand sonnent les heures
Les plus colorées

Un vent ténu vient à souffler
Et la voilà qui oublie
Qui oublie
Il faut d’ailleurs qu’elle oublie
Sous peine de pleurer


© Jacques Herman - 2007

12:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

20/12/2007

Démuni

Fleurs bleues
Fleurs jaunes
Bouquets printaniers
Je suis venu vous en offrir
Des charrettes entières

Bien planquée derrière
Les rideaux du premier étage
Vous m'aviez vu venir
Vous vous êtes cachée
Comme un enfant timide
Ou trop sage

Et j'ai dû repartir
Gros-Jean comme devant
Aussi démuni finalement
Que Dieu devant
La misère du monde



© Jacques Herman - 2007

12:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

19/12/2007

Alexandrin brisé

J’avais brisé mon vers

A la russe en le

Balançant par-dessus mon épaule

Un lecteur assoiffé

D’alexandrins brisés

Recueillit les morceaux

Précautionneusement

Il les recolla

Sur une demi-feuille

De papier gras

Soigneusement défroissée

Le vers à ce que l’on dit

Ne signifie plus rien

C’est sans doute mieux ainsi

© Jacques Herman - 2007

09:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2007

Mon dernier poème

Eh bien c’est ici mon dernier poème

Je pose la plume

Je ferme boutique

Je pars en radeau sur le Pacifique

Et j’attends chargé

De patience angélique

De me faire avaler

Par un quelconque requin

C’est une bonne nouvelle

Amis réjouissez-vous

Je me prépare au ciel

Je me prépare au ciel

© Jacques Herman - 2007

10:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

17/12/2007

Café salé

Je n’avais encore bu
Jusqu’ici
Que des boissons amères
Et de la lie de vin

Il m’a suffi d’entendre ma mère
Pleurant au cœur de sa démence
En quête d’une délivrance
Que je ne pouvais lui offrir
Pour que ma tasse de café
Sur laquelle j’étais penché
Se complète d’eau salée
Et m’accuse
A juste titre
De cruauté

Que Dieu veuille
Me pardonner
Que Dieu veuille
Me pardonner


© Jacques Herman - 2007

07:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

15/12/2007

Le soleil amoureux

Le soleil à ce qu'on dit
Est amoureux de la ville
La preuve la voulez-vous
On prétend qu'il lui refile
Pendant le jour des billets doux
Il viendrait même ajoute-t-on
Conter fleurette nuitamment
Mais à l'insu du monde enténébré

Il chante des romances
A la ville qu'il chérit
Jamais personne cependant
Ne les entend
On ne prête d'intérêt
Qu'aux cloches qui sonnent
Pour rythmer le temps


© Jacques Herman - 2007

09:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

14/12/2007

Entre la plage et l'infini

Voilà déjà trois ans
Que tu nous as quittés
Tes enfants vont atteindre
Leur majorité
Ils se souviennent vaguement
De ce que tu fus pour eux
Mais l'image laissée
S'estompe chaque jour un peu
Et tu finiras par n'être
Qu'un nuage aux contours imprécis
Qui passe au-dessus de la mer
Et qui se perd
Entre la plage et l'infini



© Jacques Herman - 2007

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

13/12/2007

La partouze des sons

Curieux comme le vent chante en ces lieux
Sans doute à la faveur de la végétation
On dirait une illusion
Un trucage
Un brin de magie
Inattendue

J'entends la flûte traversière
Et le hautbois
Et la trompette fière
Et la clarinette
Et le basson

Mais en tendant l'oreille
Je crois deviner
Comme venant de l'autre côté
De l'horizon
Un chien qui aboie
Une tronçonneuse
Un engin de chantier

Tout m'arrive mêlé
Inextricablement lié
C'est la partouze des sons


© Jacques Herman - 2007

09:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)