Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/11/2007

Déchiffrement de l'être

C’est maintenant peut-être
L’ultime moment
De percer les brouillards givrants
Pour atteindre le
Déchiffrement de l’être

Creusons
Creusons
Jusqu’à toucher
Du doigt
Le noyau douloureux
Du doute existentiel
Jusqu’à fouler aux pieds
Les voies aporiques
Qui bouchent l’entrée
Du ciel

En ces lieux d’énigmatiques errances
La mort tant redoutée
N’est qu’une délivrance


© Jacques Herman - 2007

08:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

16/11/2007

J'ai cru que le temps s'était distendu

Entre deux vagues écumeuses
J'ai très longtemps nagé vers vous
Mais vous êtes sous mes yeux
Devenue plongeuse

Sur la plage où je suis revenu
Me reposer de mes efforts
Un couple âgé se promenait
Main dans la main
Tranquille
Serein
En direction du port
Et dans la femme j'ai
Reconnu vos traits

L'espace d'un instant
J'ai cru que le temps
S'était distendu


© Jacques Herman - 2006

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Visite papale

Le pape vient d'arriver
Ce matin sur la place
Où la foule l'attendait

Un enfant
Dans un coin
Esquisse une grimace
Un journaliste passe
Un micro à la main

Le ciel s'obscurcit
Une dame demande
A son mari
S'il va pleuvoir
Avant midi
Le mari s'en fout
Et du pape
Et de la pluie

Des jeunes catholiques
Hurlent en chœur
Vive le pape
Vive le pape
Et le pape les bénit

Lors dans le ciel
Volent des oiseaux
Qui ne voient rien
De la cérémonie
Le lâcher de fiente
N'était pas prévu
La dame eût préféré la pluie


© Jacques Herman 2005

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Une mouche

Je fais miennes toutes les folies
Aucun délire ne m'est étranger
Et j'ai le crâne fêlé
Mais c'est m'a-t-on dit
Par la fêlure même que
Passe la lumière
J'aimerais le croire

Une mouche ne cesse
De voler autour de moi
Elle m'importune
Elle m'a sans doute pris
Pour une poubelle
Quoi qu'il en soit
Je suis cerné par elle

Je m'enfuirais volontiers
Mais je ne le peux pas
La fatigue m'a cloué
Sur place
Comment pourrais-je remuer


© Jacques Herman 2005

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

15/11/2007

Une chaussure à mon pied

J'ai fini par trouver
Une chaussure à mon pied
Mais depuis je claudique
Il m'en faudrait trouver
C'est logique
Une seconde pour
Habiller l'autre pied

Je dois me dépêcher
Si j'attends trop longtemps
La première risque d'être usée
Et derechef
Je claudiquerai

Finalement si
L'on me donnait le choix
Et au vu
De mes craintes
Je marcherais plus volontiers
Les pieds nus


© Jacques Herman 2005

08:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Au pied de la grande fontaine

Hervé
Toscan
Ivo
Daniela
Vous êtes attendus au pied
De la grande fontaine
Vous la reconnaîtrez sans peine
A son bassin profond
Couleur lilas

Que la présence
Etrange
De Nastia
Ne vous trouble pas trop
Elle portera ce soir
Un masque blanc
De type vénitien
Et une capeline
De satin rose

Elle tiendra dans les mains
Une chose
Bizarre mais
Sans grande importance
Pour vous


© Jacques Herman - 2006

08:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2007

Déchiffrement de l'être

C’est maintenant peut-être
L’ultime moment
De percer les brouillards givrants
Pour atteindre le
Déchiffrement de l’être

Creusons
Creusons
Jusqu’à toucher
Du doigt
Le noyau douloureux
Du doute existentiel
Jusqu’à fouler aux pieds
Les voies aporiques
Qui bouchent l’entrée
Du ciel

En ces lieux d’énigmatiques errances
La mort tant redoutée
N’est qu’une délivrance


© Jacques Herman - 2007

11:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Mignonnes

Sont-elles mignonnes
Ces jeunes personnes
Arpentant le trottoir
En quête du
Douzième client
Ce soir

Elles vendent des pâtisseries
Pour leur course d’école

Elles s’en iront à Venise
En train

Le ciel est serein
Mais la pluie menace

Des étourneaux
Dans l’arbre voisin
Piaillent
Piaillent
Ils m’agacent



© Jacques Herman - 2007

09:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

A la fête des mots

A la fête des mots
Je ne veux plus aller
Je rends mon tablier
Qu'on m'apprenne plutôt
La valse-musette
Ou l'art du tricot

Ma vie touche à son terme
Il se fait tard
Et je ne lis plus guère
Que les Tristes et les Pontiques
Ou quelques beaux vers
D' Ovide
Prévert
Pindare
Apollinaire
J'ai des goûts éclectiques

Mais qu'on me laisse en paix
Qu'on ne m'oblige pas
A porter d'intérêt
A ce qui n'en a pas

A la fête des mots
Je ne veux plus aller
Je rends mon tablier
Qu'on m'apprenne plutôt
La valse-musette
Ou l'art du tricot




© Jacques Herman - 2007

06:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2007

Elise

Elise fit remarquer
Aux oiseaux de passage
Combien cruelle était la vie

Je m'en vais leur dit-elle
Et elle sauta
Du douzième étage

A la morgue on suspendit
A son pied gauche une étiquette
Où l'on avait écrit

Inconnue retrouvée
Sans papiers sur elle
Tentative avortée
D'accéder au ciel
Sans en détenir les clés


© Jacques Herman - 2007

15:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)