Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/11/2007

Au pied de la grande fontaine

Hervé
Toscan
Ivo
Daniela
Vous êtes attendus au pied
De la grande fontaine
Vous la reconnaîtrez sans peine
A son bassin profond
Couleur lilas

Que la présence
Etrange
De Nastia
Ne vous trouble pas trop
Elle portera ce soir
Un masque blanc
De type vénitien
Et une capeline
De satin rose

Elle tiendra dans les mains
Une chose
Bizarre mais
Sans grande importance
Pour vous


© Jacques Herman - 2006

08:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/11/2007

Déchiffrement de l'être

C’est maintenant peut-être
L’ultime moment
De percer les brouillards givrants
Pour atteindre le
Déchiffrement de l’être

Creusons
Creusons
Jusqu’à toucher
Du doigt
Le noyau douloureux
Du doute existentiel
Jusqu’à fouler aux pieds
Les voies aporiques
Qui bouchent l’entrée
Du ciel

En ces lieux d’énigmatiques errances
La mort tant redoutée
N’est qu’une délivrance


© Jacques Herman - 2007

11:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Mignonnes

Sont-elles mignonnes
Ces jeunes personnes
Arpentant le trottoir
En quête du
Douzième client
Ce soir

Elles vendent des pâtisseries
Pour leur course d’école

Elles s’en iront à Venise
En train

Le ciel est serein
Mais la pluie menace

Des étourneaux
Dans l’arbre voisin
Piaillent
Piaillent
Ils m’agacent



© Jacques Herman - 2007

09:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

A la fête des mots

A la fête des mots
Je ne veux plus aller
Je rends mon tablier
Qu'on m'apprenne plutôt
La valse-musette
Ou l'art du tricot

Ma vie touche à son terme
Il se fait tard
Et je ne lis plus guère
Que les Tristes et les Pontiques
Ou quelques beaux vers
D' Ovide
Prévert
Pindare
Apollinaire
J'ai des goûts éclectiques

Mais qu'on me laisse en paix
Qu'on ne m'oblige pas
A porter d'intérêt
A ce qui n'en a pas

A la fête des mots
Je ne veux plus aller
Je rends mon tablier
Qu'on m'apprenne plutôt
La valse-musette
Ou l'art du tricot




© Jacques Herman - 2007

06:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2007

Elise

Elise fit remarquer
Aux oiseaux de passage
Combien cruelle était la vie

Je m'en vais leur dit-elle
Et elle sauta
Du douzième étage

A la morgue on suspendit
A son pied gauche une étiquette
Où l'on avait écrit

Inconnue retrouvée
Sans papiers sur elle
Tentative avortée
D'accéder au ciel
Sans en détenir les clés


© Jacques Herman - 2007

15:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Sans toi

Que ferais-je demain
Si dans la nuit sans lune
Tu t'effaces et tu meurs
De guerre lasse ou d'ennui
De peur
D'angoisse
De maladie

Que dirai-je de toi
Que j'ai si mal connu
Dis-moi
Dis-moi
Quel discours suis-je tenu
Moralement de tenir

Que serais-je sans toi
Sinon cette île inoccupée
Déserte
Livide
Abandonnée
Pour toujours condamnée
A faire semblant
De naviguer comme un navire
Sur les flots gris de l'océan



© Jacques Herman - 2007

14:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Corps plombés et lourds

Le nuage en s’ouvrant
Comme un rideau de scène
Les abandonna au lever du jour
Ils tombèrent inexorablement
Corps démesurément
Plombés et lourds

Sur le quai de la gare
En attendant le train
De dix heures et quart
Levant les yeux au ciel
J’observais la chute et mon coeur
Fut envahi de peine
Et de douleur

On raconte qu’au sol
On ne retrouva rien
On chercha longtemps
Mais en vain

Un inconnu me demanda d’écrire
Que les fleurs des champs
En savent souvent
Plus long qu’on ne veut bien le dire


© Jacques Herman - 2007

08:15 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

12/11/2007

Horoscope

Il achète un journal au kiosque
L'ouvre aussitôt
Sans doute impatient
De lire
Ce que la rubrique
Astrologique
Lui réserve quant à son avenir

Il y croit
Dur comme fer
Et certain que la chose imprimée
Ne peut mentir
Il traverse la rue
Le nez plongé
Dans la gazette
Et se fait écraser
Par un beau camion rouge
Tout neuf

Le sol autour de lui
Devient aussitôt
Rouge aussi

Il ne faut jamais lire
Un horoscope
N'importe où
C'est tout
Ce que je voulais dire
Monsieur le Président


© Jacques Herman 2005

13:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

Brève fumée noire

Toute une vie consacrée
A lutter contre vents et marées
A aimer
A pleurer
A subir
A gémir
A hurler
A courir
Dans tous les sens
En tâchant de ne pas perdre le nord

Toute une vie consacrée
A lire dans les yeux
A réfléchir
Pour faire au mieux
Pour éviter le pire
A rassembler ce qui est épars
Ou à morceler
Diviser
Réunir à nouveau
En répétant
Vive l'unité
Vive l'unité

Toute une vie consacrée
A faire semblant
A jouer le jeu
Comme le fait un enfant
Et puis soudain sortir
En brève fumée noire
Par la cheminée
Du crématoire
De Saint-Georges
A Genève
A quatre-vingt-huit ans


© Jacques Herman - 2007

08:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Le portable

Les rues s'allongent à mesure que
Je les parcours sans but aucun
Le portable à la main

Des inconnus croisés
Au gré du hasard
Passent à quelques pas
Les yeux glauques ou hagards
Le front cerné de rides méfiantes

Des couleurs
Ici et là me frôlent
Ainsi que des odeurs
Corporelles mêlées
A de mauvais parfums

Je me crois
Sans doute plus
Malheureux que quiconque
Mais j'aperçois
A dix mètres de moi
Au bout de sa laisse
Un chien âgé
Pelé
Croûteux
Qui pleure aussi

Sur mon portable j'appelle un ami
Mais on me dit
Qu'il n'y a pas d'abonné
Au numéro composé


© Jacques Herman - 2006

07:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)