Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/11/2007

Rendez-vous

08:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

08/11/2007

Mort d'une balle dans la tête

Mort d'une balle dans la tête
Il gisait dans une mare de sang
Au milieu du trottoir
Et les passants
Qui rentraient de la fête
Contournaient le corps
Sans le regarder

D'une fenêtre éclairée
Quelqu'un semblait épier la scène
C'est un gamin me dis-je
Sans doute a-t-il tout vu

Soudain déchirant le soir
Une sirène retentit
On évacua les lieux

Une pluie fine se mit à tomber
Il me fallait m'en aller
Je n'avais pas de parapluie



© Jacques Herman - 2007

08:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Un escargot qui pleure

A chaque fois que passe un train
Sur les rails le destin
A la vie de chats
De fouines
De chiens
Et de millions d’insectes
Vient mettre fin

Prenons-nous garde en marchant
De ne pas détruire
Des êtres vivants
Si petits que nous ne lisons pas
Dans leurs yeux la terreur

Rien de plus triste
A son dernier soupir
Qu’un escargot qui pleure
D’avoir été trop lent



© Jacques Herman - 2007

08:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

L'écho nous trompe

Ce sont des bruits que l'écho répète
Et qui reviennent déformés
L'histoire à peine racontée
Se voit aussitôt transmutée
Les distorsions toujours m'inquiètent

Je siffle un air connu
Populaire
Il me revient sous la forme
D'un cantique en latin

Je dis mille
Il répond cent
Je dis noir
Il dit blanc

L'écho nous trompe
En êtes-vous conscient


© Jacques Herman - 2007

05:55 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/11/2007

Papier

Ce n’est pas un papier
Ordinaire que j’ai
Ramassé
Défroissé
Finalement casé
Dans mon portefeuille
En cuir marron

Ce n’est pas un billet de banque
Ni un billet doux
Ce n’est pas une convocation
Ni une ordonnance
Ni rien de tout
Cela
Non
Non
Non
Non
Ce papier que tu ne verras pas
C’est ta photo
Sur ton lit de mort



© Jacques Herman - 2007

14:10 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Caniche

Petit caniche
Ne bouge pas
Je te rejoins
Dans ta niche

Merci de partager
Ta gamelle avec moi
La pâtée est bonne
Elle se laisse manger
Je tiens à t’exprimer
Toute ma gratitude

En ta compagnie j’apprends
A lever la papatte
Contre les réverbères
Quoique je préfère
Les jambes des agents

Je me suis amélioré
Par ta sollicitude
Dans l’art d’aboyer
Mais je n’arrive pas
Encore à supporter
Que des mains inconnues
Dans la rue
Me caressent
Et ne m’habitue pas
Non plus
A être tenu en laisse

Petit caniche
Avec moi
Je t’en prie
Sois patient



© Jacques Herman - 2007

09:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Tasse de thé

La montagne est tombée
Au fond de ma tasse
De thé

Grosses déferlantes
Tout a débordé

Vagues écumeuses
Finalement

Puis calme plat
Pas la peine de
Dramatiser

Redonnez-moi
Je vous prie
Une autre tasse
De thé



© Jacques Herman - 2007

08:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/11/2007

Fête foraine

Pas un souffle vent
Chaleur accablante
Insupportable fumet
De saucisses grillées

Cris
Bousculades
Récriminations enfantines
Laxisme parental

Qu’il pleuve bon sang
Qu’il pleuve

La pulpe du goudron
Montre le bout
De son nez

Déjections canines
Baraques foraines
Barbe à papa
Pêche aux canards
Tir à la carabine
Marchand de nougat

Qu’il pleuve bon sang
Qu’il pleuve

Barquettes en carton
Résidus de mayonnaise
Papiers gras
Ivrognes en goguette
Aboiements
Chansonnettes
Sifflements

Qu’il pleuve bon sang
Qu’il pleuve

Manèges enchantés
Train fantôme
Palais des glaces
Frites écrasées
Sous les semelles des passants

Je m’en retourne chez moi
Je m’évapore
Je pars
Je fous le camp
Je quitte les lieux
Je m’efface


© Jacques Herman - 2007

08:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Faites attention où vous mettez les pieds

Le fleuve s’est arrêté de couler
Sur le pont je le vois
Comme la photographie
D’un instant qui s’est
Immobilisé

Faites attention
Où vous mettez les pieds
Me dit une voix
Mais je n’aperçois
Personne

Attention à quoi
Me risqué-je

Aux oiseaux morts
Qui jonchent le sol
Moineaux
Hirondelles
Martinets
Etourneaux

Les aiguilles de l’horloge
Du clocher de Saint-Jean
Se sont figées
Sur le cadran

Et les nuages là-haut
Semblent épinglés
Définitivement
Sur la voûte du ciel



© Jacques Herman - 2007

08:25 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Villes nues

En ai-je vu des villes nues
Fantomatiques
Naguère si vivantes
Aujourd’hui désertées

L’une m’a retenu
Entre ses murs lézardés
Si je l’habite aujourd’hui
C’est qu’en ses replis
Les plus sombres
Je crois parfois apercevoir des ombres
D’hommes de femmes et d’enfants
Que je n’ai pas connus

Elle n’est pas encore morte
Du moins pas entièrement
Il suffit de passer la porte
De s’y attarder un court instant

En cas de grande affluence
Assurément je m’en irai
Sur la pointe des pieds
Vers d’autres coins de France



© Jacques Herman - 2007

08:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)