Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/10/2007

Je ne vais pas mourir

Je ne vais pas mourir
C'est une certitude
Me faudra-t-il vous dire
Pourquoi

Vous apprécierez
L'évidence
A n'en pas douter

Pauvre de moi
Je n'ai plus aucun droit
Aux ultimes souffrances
Aux adieux déchirants
A l'enfoncement
Dans les brumes
Du trépas

En effet je suis mort
Depuis longtemps déjà



© Jacques Herman - 2007

14:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Invités

La table est dressée
A la cuisine
On s'affaire
On s'affaire
Sous la grande verrière
De la véranda
On attend les invités

Pourquoi tardent-ils
Demande ma fille
Pourquoi tardent-ils
A venir

Ils ont perdu la vie
En se rendant chez nous
Mais en cet instant
On ignore encore tout



© Jacques Herman - 2007

13:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Parfums indélicats

A chaque inspiration
Dans les lieux où me posent
Les hasards de la vie
Je me charge comme une éponge
Des miasmes des alentours

Air vicié des décharges
Publiques
Insupportable parfum
Des géraniums sur les balcons
Odeurs que dégagent
Les cadavres en décomposition
Fragrances accompagnées des musiques
Ordurières des poubelles que l'on vide
Dès l'aube dans les camions

Mes poumons vous accueillent
A bras ouverts
O vous qui prétendez au rang
De déjections fertilisantes
Et je conserve en moi
Le souvenir ému
Des marchés couverts
Où se vend le poisson
Dont la délicate puanteur
Reste collée tout au fond
De mes narines


© Jacques Herman - 2006

09:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Le soldat et l'enfant

Entre chien et loup
Sorti d'embuscade
Le soldat remarqua
Une petite fille
Encapuchonnée
Terrorisée
Toute tremblante

Sans hésitation
Pour ne pas faillir à sa mission
Il tira
Mais en l'air
Jusqu'à l'épuisement
De ses munitions

L'enfant se précipita
Les joues empourprées
Dans les bras du soldat
Comme pour le remercier
De l'avoir épargnée
Tandis que dans la plaine enfumée
On entendait croasser
Des corbeaux


© Jacques Herman 2005

09:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

15/10/2007

Dromadaire

Dromadaire parfait
Poilu
Zélé
Fier à souhait
Monture du
Chevalier du désert
Ou du héros fatigué

Drom
Drom
Drom
Dromadaire à moteur
Toujours un brin tricheur
Curiosité
Artificielle
Pour touristes en mal
De choses nouvelles

Dromadaire en papier
Mâché
Dromadaire en carton
Ou en plâtre coloré
On vous trouve au marché
En toutes dimensions

J'en achèterai
Un de petite taille
Pour la manteau
De ma cheminée



© Jacques Herman - 2007

20:34 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

On a coulé

La plus grosse vient de s'enfuir
Elle roule sur le pont
Tombe dans l'escalier
Tente de sortir
Par un hublot
Désespérément fermé

Le bateau coule
Le bateau coule

Le capitaine tient bon la barre
Mais les femmes ne le croient plus
Quand il crie dans la tempête
On ne périra pas
On ne périra pas

Le bateau coule
Le bateau coule

Ciel plombé
On ne voit rien
Il pleut des cordes

La rouquine a hurlé
Elle a glissé
Puis est tombée
A la mer

A son tour le capitaine
Vient de lâcher prise
Il s'accroche désormais
A la taille de la marquise
Et se tait

Derniers instants
C'est le silence qui prend les rênes
Il est trop tard
Quoi qu'il advienne
On a coulé
On a coulé


© Jacques Herman - 2007

19:39 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Trous de mémoire

Chaque jour voyez-vous
La pluie vient agrandir les trous
Déjà boueux de ma mémoire
Et le soir
Je me mets à genoux
J'ausculte le miroir
En le priant de ne plus
Me renvoyer d'image
Mais mon miroir s'en fout

Chaque jour voyez-vous
Je sème en marchant
Des mots
Des idées
Des images naguère gravées
Qui se sont fait la malle
Et que personne jamais
N'a voulu ramasser

Chaque jour voyez-vous
Je me plains de mon mal
Et je vogue inconscient
Sur l'écume des vagues
Incertaines du temps


© Jacques Herman - 2007

09:38 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Tohu-bohu

La lune ce soir
Ne bouge plus au-dessus
De la ligne d'horizon

Elle en a plein le dos
De tourner en rond
Tout autour de la terre

Elle me semble plus pâle
Qu'elle ne l'est d'ordinaire
Et je m'inquiète un peu
D'autant
Qu'en me tournant
Vers le sud
Il me semble avoir vu
Les deux ourses
Et l'étoile polaire

Le tohu-bohu
S'installe
S'installe
Le tohu-bohu
S'installe
Dans ma tête ou
Dans l'univers

Pourquoi me dis-tu
Que je deviens fou
Regarde le ciel
Juste au-dessus de toi
Regarde le ciel
Et cesse de compter
Penché sur ton comptoir
L'argent que l'on te doit



© Jacques Herman - 2007

09:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Oubliette

C'est un trou que les hommes
Ont creusé à la main
Si profond que du bord
On ne voit pas le fond
La lumière n'y entre jamais
On y confond
Soir et matin

On y tremble de froid
On y meurt
De faim
Dans la fosse isolée
On ignore tout
De la marche du monde

Tout est sombre en ce lieu
Et sinistre le décor
C'est l'oubliette
Où l'on abandonne
Les miséreux à leur sort
En proclamant
Qu'on les remet
A la grâce de Dieu


© Jacques Herman - 2007

07:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/10/2007

Aspirateur

Je m'effondre
J'implose
Littéralement
Je tombe en cendres dans mes souliers

Un vieil imbécile
Juste à côté
De moi sourit
Il vient tout droit
De la ville
Et me dit

Pauvres poussières
Voici venue l'heure
De passer ici
L'aspirateur

Et le tuyau qu'il manipule
Avec dextérité
Aussitôt m'engloutit

Il ne reste de moi
Que mes deux souliers
Mais quelqu'un viendra
Les ramasser
L'isolement
Leur pèse déjà


© Jacques Herman - 2007

13:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)