Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/10/2007

Du haut de la chaire

Frères et Sœurs
Rendons hommage
A la rosière du village
Qui prépare nos repas
Tralali
Tralala
Demandons au Seigneur
D’apporter sa bénédiction
Sur les artichauts bretons
Que nous mangerons ce soir
Dans la salle de paroisse
Décorée pour l’occasion
De serpentins
De guirlandes
Et de généreux bouquets
De fleurs en papier crépon

Ah oui Frères et Sœurs
Dieu est bon
Dieu est bon
Dieu est bon
Bon
Bon
Dieu est bon


© Jacques Herman - 2007

15:14 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Etêter selon la loi

De l'aube claire au soir tombant
On s'interroge
Entre deux portes
Et sur la place du marché
Et sur la plage étonnamment morte
Pour l' été
Sur les bancs de l'hospice
Où crachotent les vieux
Dans les sous-bois réservés
Aux ébats amoureux
Partout de fait on se demande
Quand on le décapitera

Voilà deux ans que l'on prévoit
De l'étêter selon la loi
Des hommes
Et contre la
Volonté de Dieu



© Jacques Herman - 2007

14:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Appel aux aïeux

Au secours mes aïeux
Ne demeurez pas sourds
A mon appel
 
Je scrute le ciel
Et je cherche vos yeux
 
Sans vous je n’ai plus
La moindre balise
La route est trop grise
Et le présent douloureux


© Jacques Herman - 2006

14:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Le monde tel qu'on le voit d'en haut

A présent j'ai bien peur
D'avoir à me cacher de vous
Qui ne percevez pas mes pensées imprécises
Changeantes par nature
Floues et délirantes
Et toujours trop obscures
A votre goût

Pour parler franc je redoute tout
Et je presse le pas vers l'aube nouvelle

Demain dépouillé
Délivré
Libéré
De mes angoisses brûlantes
De mes peurs amidonnées
De mon inconsistance
Comme un oiseau
Je m'envolerai
Chargé d'espérance
Et je raconterai
Au monde
Le monde
Tel qu'on le voit d'en haut


© Jacques Herman 2005

14:01 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/10/2007

A mes yeux émerveillés

Ah misère vous dites
Que je suis dans mon élément
Et qu'il est sans doute temps
Que j'en profite

Alors je bouge les bras
Et les jambes
Je respire profondément
Je gambade par ci par là
Je sautille comme un enfant
Je m'agite

Je me glisse dans
Les replis de votre jeu
Finalement le peu
Que je sache de la vie
C'est à vous que je le dois

Mais il se fait tard déjà
Et les bougies s'éteignent
La noirceur apparaît
Dans sa troublante nudité

C'est l'heure des cadavres
Et des puanteurs du monde
C'est l'heure des chants lugubres
Nés de l'horreur immonde
Qui se découvre soudain
A mes yeux émerveillés


© Jacques Herman - 2007

18:37 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Asti

J'ai parcouru la ville
Dans toute sa longueur
Dans sa largeur aussi
Et tout m'est familier
Jusqu'aux trottoirs ourlés
De curieux boudins sombres
Et la fiente de pigeon
Sur la tête
Les épaules et les pieds
De la statue du poète
Alfieri
Mort à Florence
Mais qui naquit ici

En cours de promenade
Je dessine à la craie
Le contour de ton ombre
Au coin d'une rue

Demain nous reviendrons
Reprendre la voiture
Parquée sous une arcade
A côté d'une grue
Jaune
Immense
Qui transperce comme une vrille
Le bleu intense
Du ciel d'Asti



© Jacques Herman - 2007

18:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

A mon grand-père

Réveille-toi grand-père
Du sommeil éternel
Extirpe-toi de cette allée austère
Ou bien descends du ciel

L'appel ou la prière
Que mon âme t'adresse
Sur la vitre embuée
Prend la forme d'un coeur
Il se tourne vers toi
Parce qu'a sonné l'heure
De la grande détresse

Réveille-toi grand-père
Du sommeil éternel
Extirpe-toi de cette allée austère
Ou bien descends du ciel
Et fais-moi la grâce
D'une ultime faveur



© Jacques Herman - 2006

18:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Le don de prophétie

Tu vois bien au-delà
De tous nos horizons

Troupeaux de phacochères
Fuyant l'incendie
Siamoises poursuivies
Par un cabriolet
Baisers furtifs
Dans l'ombre complice
D'une porte cochère
Femmes laiteuses
Aux cheveux violets

Tu rêves en couleurs
D'un peuple d'elfes
De trolls
Et de sorcières lascives
Qui se couchent à tes pieds
Puis se mettent à rire
A faire crever l'été

Prophète loqueteux
Nous écoutons ta voix


© Jacques Herman 2005

18:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

On attend l'ambulance

La main lentement glisse
Sur le corps refroidi
Remonte jusqu'aux yeux
Ferme les paupières
Remet de l'ordre
Dans les cheveux
Puis recouvre le corps
D'un vieux manteau d'hiver

On ne perçoit plus
Aucun bruit
On attend l'ambulance
Et les pompiers
Sans la moindre impatience
La femme restée
Prisonnière de
La carrosserie
Est morte depuis longtemps


© Jacques Herman - 2007

13:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Dans vos bréviaires

Quand j’ai vu en enfer
Des flammèches et des braises
Aussi misérables que celles qu’on voit
Sous la viande qu’on grille
Sur un petit feu de bois

Quand j’ai vu que
Même en m’appliquant
Je ne pouvais rien
Trouver qui m’effrayât
En ces lieux que pourtant
L’on craint depuis des âges

Alors j’ai lancé mille imprécations
Contre tous ceux qui nous ont trompés
Tandis que de l’eau et du sang
Me perlaient aux paupières
Puis ruisselaient sur mon visage

J’ai rempli vos bréviaires
D’épaisses vomissures
Puantes et colorées


© Jacques Herman - 2007

11:17 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)