Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/06/2013

Middelkerke 1999

Ce que je veux voir

Ce n’est  pas la mer

Ni les cargos à l’horizon 

Ni près de moi 

L’écume des vagues

Ni les genêts 

Qui couronnent de travers

Les premières dunes

De sable blond

 

Je ne veux rien voir d’autre 

Que les très prosaïques

Crevettes qu’on décortique

Les chopes de bière

De Dixmude ou d’ailleurs

Les aiguilles du temps

Bloquées sur le cadran

Et dans le gris du ciel

De méchante humeur

La tache claire

D’un cerf-volant

 

Jacques Herman

2013


14:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2013

Besoin

Besoin d’ouvrir

Tout grand les fenêtres

Besoin de te dire

D’où souffle le vent

Besoin de te voir

Comme on voit l’océan

Jusques à l’infini

 

Besoin d’écouter

Les battements du coeur

Besoin d’égrainer les heures 

Besoin de lire entre les lignes

De trouver là-haut

Dans les nuages un signe

De plaisir ou de douleur

 

Besoin de marcher

Dans les bois

Dans les champs

Besoin de fuir

Et de se cacher

Besoin d’éviter 

De rencontrer des gens

 

 

Jacques Herman

2013

 

19:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2013

Quand ton regard se perd

- Dis-moi ce que tu vois

Quand ton regard se perd

Dans les contorsions

Des nuages à ras

Des montagnes qui

Nous bouchent l’horizon

 

- Je vois des nuages

 

- Dis-moi ce que tu vois

Sur la rive opposée

Quand le ciel est bleu

Quand le temps est clair

 

- Je vois des maisons

 

- Et dis-moi qui tu vois

Debout près de toi

Les yeux grands ouverts

En te tendant les bras

 

- Je vois un agent de la circulation

 

 

 

Jacques Herman

2013

 

14:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/06/2013

Inaccessible

 

 

 

On tend les mains

 

Dans la direction

 

D’un improbable horizon

 

Mais elle demeure

 

Au fil des heures

 

Toujours lointaine

 

Inaccessible

 

Comme une étoile invisible

 

Dans la clarté du jour

 

 

 

On croit parfois la deviner

 

La toucher du bout des doigts

 

La caresser

 

Comme si par la pensée

 

On prétendait pointer

 

Les limites du ciel

 

Ou de la mer

 

Ou de l’amour

 

 

 

Une douleur intense

 

À ce moment commence

 

Sournoisement

 

À nous torturer

 

 

 

 

 

Jacques Herman

 

2013

 

 

 

 

 

 

 

21:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2013

Boire les paroles

 

BOIRE LES PAROLES

 

 

 

 

 

Le regard sombre

 

Des ombres

 

Ne t’empêche pas

 

De boire les paroles

 

Des quelques herbes folles

 

Qui siestent alentour

 

En se gaussant de toi

 

 

 

Suffisantes et fières

 

Elles se moquent de nous

 

Du soleil de l’été

 

De la neige en hiver

 

Des vœux d’obéissance

 

De silence

 

Et de chasteté

 

Des elfes

 

Des gnomes

 

Des ondines

 

Et des ondins

 

Des fantômes livides

 

Qui se profilent

 

Tremblotants et fragiles

 

Sur les murs repeints

 

Aux couleurs du vent

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Herman

 

2013

 

17:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/06/2013

Pardon pour

Pardon 

Pour la fleur tombée du balcon

Pour la main qui caresse

Le galbe du sein

Pour l’oiseau qui refuse

Obstinément de s’envoler

Sous prétexte 

Qu’il préfère le train

 

Pardon pour les mots 

Qui vous ont heurtés

Et pour votre blessure

Qui depuis refuse

De cicatriser

 

Jacques Herman

2013

 

10:03 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2013

Le poète et la porte du château

C’est le chagrin qui se dérobe

Qui engage le poète

A passer par la porte

Du jardin de sa restauration

 

On doit passer un pont

D’abord

Elégamment

On soulève son chapeau

Pour saluer les demoiselles

Et aérer le cerveau

 

Puis on appelle à l’aide

L’huissier

Qui généralement

Vous mène en vous noyant

Sous des flots de paroles

Sirupeuses

 

La porte est alors

Enfin atteinte

Vous devez frapper fort

Tirer la sonnette

A maintes reprises

Le comte est plutôt sourd

 

Et si rien ne bouge

Si la lumière n’est pas allumée 

Au premier étage

C’est que le comte est  peut-être mort

 

 

Jacques Herman

2013

 

 

01:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/06/2013

Vais-je lui dire

Vais-je lui dire la douleur des yeux

Rivés à jamais sur de faux horizons

 

Vais-je lui dire les fêlures du coeur

Que la vie déracine

 

Vais-je lui dire la misère des mots

Qui semblent insensés

Plus étrangers au monde

Qu’on ne se l’imagine

 

Vais-je lui dire enfin

Que la vie tambourine

A sa porte mais en vain

 

Vais-je lui dire qu’en ces lieux

C’est l’espoir qu’on assassine

Mais qu’il ne meurt qu’à petit feu

 

Ou vais-je garder prudent

Dans nos rencontres le silence

Qui peut bleuir le ciel

Et colorer les fleurs

Ravivant l’innocence

Et brisant les frontières

De l’espace et du temps

 

 

Jacques Herman

2013

14:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

31/05/2013

Peut-être

Peut-être suis-je ici

A cause du désert

 

Solitaire

Comme la pierre

Tombée du rocher

 

Peut-être suis-je ici

A cause  de la mer

 

La vigne du temps

Ne porte aucun fruit

L’ivresse est morte 

Avant de naître

 

 

 

Jacques Herman

2013

 

17:41 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/05/2013

Mysterium conjunctionis

Non ce n’est pas la mer à boire

Il n’y a vraiment pas lieu

De te faire du souci

De t’inquiéter

De broyer du noir

 

Contente-toi de fixer

La ligne d’horizon

A l’endroit où le ciel

Manifeste l’intention 

D’épouser l’océan

 

Qu’y vois-tu d’autre

Qu’un peu de brume

Pour toute frontière

 

C’est en elle que 

Se résout le mystère

De la conjonction

De l’espace et du temps

 

 

Jacques Herman

2013

 

14:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)