Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/04/2013

Comm une bergère

Au pied d’un chêne

Quand tombe le jour

Tu t’assieds 

Comme une bergère

Dépourvue de moutons

 

Tu attends

Les yeux rivés

Sur l’horizon

Que de la poussière

Tombe des étoiles

 

 

Jacques Herman

2013

 

11:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

14/04/2013

Aube

Il la prend dans ses bras

Lui prodigue des tas

De caresses et la

Couvre de baisers

 

La flamme tremblante

Vient de suffoquer

Dans le verre qui

A servi de bougeoir

 

C’est l’heure où les corps

S’étreignent dans le noir

Et où l’aube ne 

Se fait pas désirer

 

 

Jacques Herman

2013

12:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

12/04/2013

Voûte étoilée

La voûte étoilée

Bave sa chaleur 

Sur le champ de blé

 

C’est la stridence

Des heures d’été

Qui perce le tympan

Et qui réduit le monde

En un profond silence

Et le rend étriqué

Comme ces rues sombres

Qui se remplissent d’ombre

Quand l’odeur des nuits

Se met à trembler

 

C’est un manque à gagner

Des lumières du jour

Dont ne tirent profit

Que des mots d’amour

Qui ressemblent 

A s’y méprendre

A des oiseaux blessés

 

 

Jacques Herman

2013

 

11:46 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2013

Juste un simple regard

Juste un simple regard

Sur le galbe d’un sein

Des mollets aguichants

Ou la chute des reins

Aussitôt la femme

Vous taxe d’indécence

Ou de harcèlement

 

Nous vivons en un temps

Où le bandeau s’impose

A nos yeux

Mais le risque s’accroît

Quand on avance

En tâtonnant

 

 

Jacques Herman

2013

 

16:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

08/04/2013

La lumière jamais

La lumière jamais

Ne te laissera tomber

A ses yeux tu demeures 

Unique et précieuse

D’où que souffle le vent

Ou s’incendie le ciel

 

Qu’importe pour elle

Le bruit

Le silence

La paix

La souffrance

Le rire

Ou le cri

D’amour

Ou de douleur

 

La lumière jamais 

Ne te laissera tomber

Elle est au coeur assoiffé

La promesse de pluie

Des nuages plombés

 

 

 

Jacques Herman

2013

 

19:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

06/04/2013

Galbe

Du bout d’un doigt

Suivre le galbe du sein

Et de la mémoire

L’empêcher de s’enfuir

 

Le cas échéant

Pour le retrouver

Remuer le champ

Des derniers souvenirs

Puis le rendre à la belle

Qui tout près de vous

Doucement soupire

 

 

 

Jacques Herman

2013

 

21:06 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2013

Tribune officielle

Debout comme un soldat

Empalé sur un pieu

Raide mort 

Face à la foule

On eût dit

Que pour un peu

Il souriait encore

 

Tandis qu’engoncés

Dans leurs longs manteaux gris

Les maîtres du parti

Les meneurs

Les patrons

Alignés à la tribune

En rang d’oignons

Faisaient mine

De fixer la lune

Juste au-dessus

De l’horizon

 

 

 

Jacques Herman

2013

 

14:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

04/04/2013

Tous les anges du ciel

TOUS LES ANGES DU CIEL

 

 

 

Tous les anges du ciel

Proclament sa venue

Cependant qu’ici-bas

Nous lui confectionnons

Un long manteau de fleurs

Dont nous la vêtirons

Quand pleine de grâce

Et entièrement nue

Elle évoluera

Le long du rivage

 

On m’a confié la tâche

De la recouvrir

D’amour incandescent

De plumes choisies

D’oiseaux de passage

Et de quelques flocons 

Des neiges d’antan

 

Puis enfin revenu

Dans la triste fadeur

Des jours ordinaires

J’irai me cacher

Dans l’ombre gris-clair

D’un genévrier

Et je regarderai

Voler les cormorans

 

18:07 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/04/2013

Tellement plus simple

Il serait tellement plus simple

De tourner autour du pot

Depuis qu’il est localisé

Que de dire les choses

En deux mots

 

Il serait tellement plus simple

De prendre racine

Et de ne plus bouger

Depuis que nous avons

Pris conscience que

Nous nous sommes plantés

 

Il serait tellement plus simple

De prendre son pied

Sans se contorsionner

Que de jouer à

L’antipodiste

Pour épater des gens

Qui n’en ont rien à cirer

 

 

Jacques Herman

2013

 

17:57 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/04/2013

Cordes de pendu

Regarde à mes pieds

Trois cordes de pendu

Dont deux usagées

Qui ne valent plus un sou

Mais dont la mémoire

Est demeurée vive

Et dont les fibres

Tiennent le coup

Et qui depuis ce soir

N’ont de cesse de vouloir 

Me sauter au cou

 

 

Jacques Herman

2013

 

10:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)