Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/12/2011

Noms de chiens

Rikiki

Balzac

Boulmiche

Ou Tarentule

 

Copernic

Titange

Loupiote

Ou Capsule

 

Qu’on le veuille ou non

Souvent nous donnons

A nos chiens des noms

Plutôt ridicules

 

 

Jacques Herman

2011

08:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

09/12/2011

Que de simples écorces

Quand sonnera l’heure

Du ciel et de la terre

Il ne restera plus

Que des traces confuses

Entre ombres et lumières

Entre joies et douleurs

 

Nous qui bombons le torse

Nous qui nous vexons

Pour un oui pour un non

Nous qui nous prenons

Pour des arbres puissants

Quand nous ne sommes de fait

Que de simples écorces

Un jour il nous faudra

Nous rendre à la raison

 

 

 

Jacques Herman

2011

 

11:40 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/12/2011

Toi ma folie des bois

Toi ma folie des bois

Ma fée des buissons

Mon elfe des bulles

De savon

Mon résidu

D’utopies brumeuses

Qui n’ont jamais vu

Le début du jour

Dis-moi que tu restes

La chose emplumée

Le fol oiseau-lyre

Qui me tourne autour

Dans la lumière glauque

De mes délires

 

Dis-moi que la terre 

S’étend au-delà

De ces murs de ciment 

Fraîchement repeints

Aux couleurs de l’oubli

 

 

Jacques Herman

2011

15:51 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

05/12/2011

Il avisa le pont

Il avisa le pont

Se mit à siffloter

Le refrain d'une chanson

Gravée depuis l'enfance

Dans sa tête et dans son cœur

 

Il gravit en silence

L'escalier immense

Puis il se rendit

Au milieu de la grande arche

S'appuya des deux mains

Sur le rebord glacial

Considéra la distance

Qui le séparait 

Du bitume de

La délivrance

 

Il se laissa tomber

Comme un oisillon

Qui chute du nid

Et mourut sur le coup

Sans le moindre cri

 

 

 

 

Jacques Herman

2011

 

 

 

10:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/12/2011

Mariage

Le verre est opaque

Je devine au travers

La jeune mariée

Dont le mari arbore

Un oeillet au revers

D’une jaquette sombre

 

La traîne remplit

La moitié de la scène

 

Les cloches de l’église

Se mettent à sonner

J’entends que l’on crie

Vive la mariée

 

Du riz par poignées

Semble tomber du ciel

 

Le vieil organiste

Vient d’enfermer Schumann

Entre le couvercle

Et les touches du clavier

 

 

 

Jacques Herman

2011

10:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/12/2011

Entre la pendule et le lit

Entre la pendule et le lit

Debout

Voûté

Le visage amaigri

Il demeure figé

Comme l'araignée

Velue

A la jonction d'un mur

Et du plafond

 

 

L'un et l'autre détachés

Du temps qui passe

Inexorablement

N'attendent rien

Apparemment

Sinon la fin du jour

Et par la fenêtre

Les rayons orangés

Du soleil couchant

 

 

Jacques Herman

2011

10:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Entre la pendule et le lit

Entre la pendule et le lit

Debout

Voûté

Le visage amaigri

Il demeure figé

Comme l'araignée

Velue

A la jonction d'un mur

Et du plafond

 

 

L'un et l'autre détachés

Du temps qui passe

Inexorablement

N'attendent rien

Apparemment

Sinon la fin du jour

Et par la fenêtre

Les rayons orangés

Du soleil couchant

 

 

Jacques Herman

2011

10:20 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/11/2011

Des heures englouties

Des heures englouties

Au fond de l’océan

Tentent mais en vain

De remonter le temps

Sous le rire moqueur

De la faune immense

Elégante et lascive

Qui peuple le  silence

Du monde sous-marin

 

 

Jacques Herman

2011

 

12:36 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/11/2011

Tous les funambules

Tous les funambules

Du monde sont priés

De se rendre illico

Sous mon petit chapeau

Qui fait office de chapiteau

De cirque dégénéré

 

 

Cordiale bienvenue

Aux modèles réduits

De clowns tristes

De trapézistes

De jongleurs des rues

De contorsionnistes

De dresseurs d’éléphants

Et de singes déjantés

 

 

Puisse mon galurin 

Aujourd’hui sonner l’heure

Des rires et des pleurs

Aux sons conjugués

Du bandonéon

Et des battements de coeur

 

 

 

Jacques Herman

2011

12:30 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

25/11/2011

Majesté du Rhin

Mais qui dira jamais

La majesté du Rhin

Réfractaire à l’effort

L’air un peu fier

Parfois hautain

Quand il hâte le flot

Vers les brumes du Nord

Entre les courbes lascives

De la terre qui dort

 

 

On le dit vert ou bleu

Mais c’est le ciel qui

Toujours en décide

Et le poète prétend

Qu’il a des reflets d’or

A cause des étoiles

Repères de l’espoir

Qui mènent à bon port

Les barques et les chalands

Sous le dôme oppressant

Des nuits hivernales

 

 

 

Jacques Herman

2011

10:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)