Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/05/2014

Cacher aux enfants

Le silence est couché

Sur le sable mouillé

Plus rien en lui ne bouge

 

Endeuillés des nuages

Survolent son corps

L’un d’entre eux

Plus triste que d’autres

Pleure un peu

 

Une passante qui

Sans doute hésite

A ouvrir

Son parapluie rouge

Murmure entre les dents

Que le silence 

De toute évidence

N’est que le cadavre

Du son dans le temps

 

Quand la mer se retire

Sans produire aucun bruit

C’est l’espoir qui s’enfuit

Et il faut à tout prix

Le cacher aux enfants

 

 

Jacques Herman

2014

 

 

11:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

12/05/2014

Rumeur vagabonde

La rumeur courait

En errance nocturne

Comme une âcre fumée

Sur la ville endormie

 

Il arrivait parfois

De la voir se glisser

Dans les sombres conduits

De quelques cheminées

 

Elle s'infiltrait alors

Sous le toit des maisons

Cheminant du grenier

A la cave à charbon

Et noircissait les murs

De propos venimeux

 

On lui devrait dit-on

La blessure des âmes

La brisure des coeurs

Et quelques pendaisons

 

Jacques Herman

2014

10:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

08/05/2014

Il attend debout

 

Dans l’espace compris

Entre la fin du jour

Et l’orée de la nuit

L’heure indécise

Vient s’installer

Comme une sueur

Sur le front

Du jeune garçon

Et commence à couler

 

Du revers de la main

Il l’écarte des yeux

 

A son aplomb

Le ciel s’obscurcit

Mais il le veut clair

Et aussi lumineux

Que le dôme d’acier

Au-dessus du désert

Et vrombissant des cris

Des oiseaux de passage

 

Il attend debout

La fin de son âge

Il sait qu’il est fou

Et qu’il serait plus sage

De se passer enfin

Un corde à son cou

 

 

Jacques Herman

 

2014

 

08:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/05/2014

Coloriser

Pour ne rien perdre en rêvant

De chaque songe souvent

J'épingle des bribes

Et le matin venu

Je passe mon temps

A les coloriser

Pour que devenues

Plus drôles et plus gaies

Leur souffle sur moi

Soit doux comme le vent

Sur la peau mouillée

 

 

Jacques Herman

2014

10:02 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/04/2014

Entre deux sapins

La lune murmure

Entre deux sapins

Des mots tendres et doux

Qui recouvrent d'un voile

Rose le bois

Et l'herbe du jardin

 

Les oiseaux noirs s'envolent

Disparaissent au loin

Les douleurs se taisent

Les chagrins s'apaisent

 

Un couple s'enlace

Dans la meule de foin

Et des anges joufflus

Se tenant par la main

Sautillent joyeux

Tandis que le ciel

Soudain s'obscurcit

Et l'orage menace

 

L'illusion du bonheur

Se dissout dans la nuit

La lune se cache

Voici venue l'heure

Des rideaux de pluie

 

 

 

Jacques Herman

2014

12:26 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/04/2014

Couples enlacés

Les anges ont reçu

L'ordre de se taire

 

La lune est rousse

L'herbe bleutée

 

Une odeur de jasmin

Flotte dans l'air

 

Deux couples s'enlacent

Sous le ciel étoilé

A bouche que veux-tu

On les voit qui s'embrassent

 

La femme du notaire

Dans les bras du plombier

 

Soeur Marie Rosaline

Dans les bras du boucher

 

Et un jeune garçon 

Dans ceux du curé

 

 

Jacques Herman

2014

09:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

22/04/2014

Au réveil

Entre le sommeil

Et l'heure où le jour

Repeint de lumière

Les murs et le plafond

De la chambre à coucher

Des morceaux de rêves

Viennent coaguler

Et des images latentes

Insensiblement

Se forment et se défont

 

Moments privilégiés

Où d'étranges désirs

Croisent en silence

Des espoirs fragiles

Et des ombres fugaces

De la réalité

 

Moments qui s'effacent

Au réveil absolu

Et qu'on note parfois

Sur un bout de papier

Qui ne sera pas lu

 

 

Jacques Herman

2014

09:14 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

18/04/2014

Poète précieux

Le regard plongé

Dans les nues lointaines

Et la vue embrouillée

Par son immense ego

Le poète mielleux

S’en va chercher des mots

Inusités 

Pompeux

Jusqu’à la migraine

 

Il se voit ainsi

Qui survole l’Olympe

Et n’a d’autre souci

Que de les noter

Avant que le vent

Qui passe ne vienne

Les emporter

 

Volûtes douloureuses

Opalines clartés

Brisures du temps

Turgescences des heures

Brimbolions couruscents

Propos gongoriques

Tout est bon pour briller

Et paraître savant

 

 

Jacques Herman

2014

 

 

16:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

10/04/2014

Arbre roux

C’et juste un arbre roux

Inquiet pour son avenir

 

Le jour où devenu fou

Quand sonnera l’heure

S’apprêtera-t-il à mourir

Ou viendra-t-il se cacher

Sous le saule pleureur

 

C’est juste un arbre roux

Qui tente en agitant d’un coup

Ses branches affaiblies

De faire appel à nous

 

A nous qui n’y pouvons

Au grand jamais rien y changer

Qui même ne partageons

Sa douleur lancinante

Et qui toujours restons

A l’abri de notre tente

D’où nous le photographions

 

 

Jacques Herman

2014

09:54 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

05/04/2014

Ma Roumanie

Elle dégouline

La palinka

Des toits de Bucarest

De Brasov

Et de Cluj Napoca

 

Elle se faufile dans les rues

Y dessine des ruisseaux

Aux parfums délicats

 

Notre barque 

De bois rose

Vogue en zigzagant

Comme avance la vie

Et nous chantons

L’amour intense

Que nous inspire

La Roumanie

 

Nous sommes venus

Dans ces lieux en silence

Nés de tant de pays

Et parlant tant de langues

Et nous nous laissons

Le sourire aux lèvres

Pousser par le vent

En attendant

D’y faire notre nid

 

 

Jacques Herman

2014

 

22:46 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)