Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

08/07/2010

Le seul rempart

Qu’importe auprès de toi

Qu’on raisonne ou qu’on délire

Tu es

L’unique sourire

Dans la grande cité

Tu es

Le seul rempart

Contre l’adversité

Tu es

Le bastingage

Qui retient de mourir

Tu es

L’espoir familier

Sans lequel

On en vient à perdre

Et le Nord

Et le Sud

Et tous leurs à-côtés

 

Quand l’être tout entier

Sombre ou croit sombrer

Dans la viscosité

Des sables mouvants

Quand un filet de vent

Flétrit

Ce qui reste d’espoir

Tu flottes comme un ballon

Par dessus les toits

Et le ciel lourd et noir

Se fissure soudain

S’entrouvre et la lumière

Par miracle revient

Apporter au coeur

Des parfums d’algues marines

 

 

Jacques Herman

2009

09:53 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

07/07/2010

Cent trente-et-un

L’écume des vagues

Tente mais en vain

De blanchir les rochers

Dont la noirceur profonde

Et presque veloutée

Se confond un peu

Avec l’obscurité

Du ciel

A la nuit tombante

 

La jetée gémissante

Ne nourrit plus l’espoir

De se réveiller à l’aube

 

Un cygne vient de se pendre

Au mât d’un voilier

 

Dans la salle des fêtes

Une main innocente

Plonge dans un panier

 

Qui a gagné

Demande quelqu’un

 

Un voix caquetante

Un peu tremblotante

Sur la scène répond

Le cent trente-et-un

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

 

23:05 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

06/07/2010

Imagine la brume

 

Imagine la brume

En notre absence

Imagine le vent

Le soleil et la pluie

Imagine les passants

 

Qu’importe que nous dormions

Pour l’éternité

Que nous rêvions

Sur la vague du temps

Que notre mort

Leur fasse envie

 

Ils la voient bien

Quand vient le soir

Cette vapeur

Que la terre exhale

Au-dessus de nous

 

C’est une humeur

Qui nous appartient

C’est la clarté

Des tombes fleuries

La promesse à leurs yeux

Que le printemps revient

 

Notre message

Silencieux

Comme l’haleine

Des labours

Eclaircit leurs nuits

Allonge leurs jours

Ils n’en demandent

Guère plus

 

Vivants qui passez ici

Ne vous attardez pas

Aux soupirs des défunts

A l’automne désaxé

A l’incongruité

De nos parfums

 

Guettez dans le ciel

Si sombre au-dessus de vous

Les trouées éclairantes

Et la grâce étoilée

 

 

Jacques Herman

2009

13:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

05/07/2010

Dans quelques instants

La chanson lente du berger

Roule jusqu’au bord

Du la rivière en contrebas

 

Elle paraît hésiter

Puis courageusement

Se jette dans l’eau

Froide du torrent

 

On la voit résister

A la force du courant

Puis se faire entraîner

Comme une brindille

 

Dans quelques instants

L’eau l’engloutira

 

Fin de parcours

Fin de vie

 

 

Jacques Herman

2009

18:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2010

Autour de moi

Je cherche le jour

Je trouve la nuit

Quelqu’un me dit

Recommence

 

Mais autour de moi

J’entends qu’on rit

 

Le chat du voisin

Me tire la langue

Et la lune gibbeuse

Me montre du doigt

 

 

Jacques Herman

2009

 

01:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2010

Toujours espérer

Prendre le temps

Le caresser dans

Le sens du poil

 

Fermer les yeux

Comme on ferme boutique

Et ne pas s’attarder

Sur les aspérités

D’un prétendu velours

 

Laisser pleurer le ciel

Et laisser rire les dieux

 

Guetter les ombres

Passagères qui

Risquent de

Mourir d’ennui

Si l’on ne veille

A les fixer

Dans l’épaisseur

Des nuits

Trop faiblement éclairées

 

Se taire

Tant que faire

Se peut

Se taire

Mais toujours espérer

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

21:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2010

Angelot bouffi

Porte close

Volets fermés

Tuiles manquantes

Corniche fêlée

Murs lézardés

Herbe haute

Envahissante

 

Sur le trottoir

A vingt pieds

De la façade

En ciment gris

Passage furtif

D’un chat tigré

D’une fillette vêtue

Comme au siècle dernier

Suivie d’un rat

D’un cheval rose

D’un homme de peine

A demi chauve

Un plumeau sous le bras

 

Pas le moindre bruit

Aucune odeur significative

 

On aperçoit au loin

Un angelot bouffi

Qui vient de

Tomber du ciel

Et qui s’est pris les ailes

Dans un taillis

 

 

Jacques Herman

2009

12:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/07/2010

Que fait-il

En lui tout s’est brisé

Comme une branche morte

Qu’un promeneur

Piétine

Dans la forêt

 

Soudain

La douleur du monde

L’envahit

Le paralyse

 

Mais il avance

Lentement

Machinalement

Dénombrant

Les ruptures

Les séparations

Les reniements

 

Puis il avise un banc

Sale mais

Quelle importance

Il s’assied

Regarde ses pieds

 

Que fait-il

Rien

Il attend

 

 

Jacques Herman

2009

11:44 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2010

Incendie

Un incendie a déclaré

Sa flamme tout seul

Sans que quiconque

L’ait sollicité

 

Il n'en restera bientôt

Qu’un peu de fumée

Et des cendres froides

Comme celles qu’on remet

Aux familles endeuillées

 

 

Jacques Herman

2009

14:19 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2010

A quoi bon

Avant de naître

Je n’ai rien vu

Après ma mort

Rien ne verrai

Pourquoi donc

Ai-je vécu

 

Pour ce brin d’herbe

Dans le pré

Pour ce nuage

Ou le deuil porté

Le sable de la plage

Le chant des oiseaux

Le bruit des vagues

Sur un rivage

 

Pour l’arc-en-ciel

L’amour de toi

Le bruit que fait

La pluie qui tombe

Sur les toits

 

Pour avouer

Ne rien comprendre

Avoir cherché

Sans rien trouver

 

 

Jacques Herman

2009

10:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)