Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/07/2010

Dans quelques instants

La chanson lente du berger

Roule jusqu’au bord

Du la rivière en contrebas

 

Elle paraît hésiter

Puis courageusement

Se jette dans l’eau

Froide du torrent

 

On la voit résister

A la force du courant

Puis se faire entraîner

Comme une brindille

 

Dans quelques instants

L’eau l’engloutira

 

Fin de parcours

Fin de vie

 

 

Jacques Herman

2009

18:28 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

04/07/2010

Autour de moi

Je cherche le jour

Je trouve la nuit

Quelqu’un me dit

Recommence

 

Mais autour de moi

J’entends qu’on rit

 

Le chat du voisin

Me tire la langue

Et la lune gibbeuse

Me montre du doigt

 

 

Jacques Herman

2009

 

01:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

03/07/2010

Toujours espérer

Prendre le temps

Le caresser dans

Le sens du poil

 

Fermer les yeux

Comme on ferme boutique

Et ne pas s’attarder

Sur les aspérités

D’un prétendu velours

 

Laisser pleurer le ciel

Et laisser rire les dieux

 

Guetter les ombres

Passagères qui

Risquent de

Mourir d’ennui

Si l’on ne veille

A les fixer

Dans l’épaisseur

Des nuits

Trop faiblement éclairées

 

Se taire

Tant que faire

Se peut

Se taire

Mais toujours espérer

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

21:04 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2010

Angelot bouffi

Porte close

Volets fermés

Tuiles manquantes

Corniche fêlée

Murs lézardés

Herbe haute

Envahissante

 

Sur le trottoir

A vingt pieds

De la façade

En ciment gris

Passage furtif

D’un chat tigré

D’une fillette vêtue

Comme au siècle dernier

Suivie d’un rat

D’un cheval rose

D’un homme de peine

A demi chauve

Un plumeau sous le bras

 

Pas le moindre bruit

Aucune odeur significative

 

On aperçoit au loin

Un angelot bouffi

Qui vient de

Tomber du ciel

Et qui s’est pris les ailes

Dans un taillis

 

 

Jacques Herman

2009

12:42 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

01/07/2010

Que fait-il

En lui tout s’est brisé

Comme une branche morte

Qu’un promeneur

Piétine

Dans la forêt

 

Soudain

La douleur du monde

L’envahit

Le paralyse

 

Mais il avance

Lentement

Machinalement

Dénombrant

Les ruptures

Les séparations

Les reniements

 

Puis il avise un banc

Sale mais

Quelle importance

Il s’assied

Regarde ses pieds

 

Que fait-il

Rien

Il attend

 

 

Jacques Herman

2009

11:44 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

30/06/2010

Incendie

Un incendie a déclaré

Sa flamme tout seul

Sans que quiconque

L’ait sollicité

 

Il n'en restera bientôt

Qu’un peu de fumée

Et des cendres froides

Comme celles qu’on remet

Aux familles endeuillées

 

 

Jacques Herman

2009

14:19 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

29/06/2010

A quoi bon

Avant de naître

Je n’ai rien vu

Après ma mort

Rien ne verrai

Pourquoi donc

Ai-je vécu

 

Pour ce brin d’herbe

Dans le pré

Pour ce nuage

Ou le deuil porté

Le sable de la plage

Le chant des oiseaux

Le bruit des vagues

Sur un rivage

 

Pour l’arc-en-ciel

L’amour de toi

Le bruit que fait

La pluie qui tombe

Sur les toits

 

Pour avouer

Ne rien comprendre

Avoir cherché

Sans rien trouver

 

 

Jacques Herman

2009

10:12 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

28/06/2010

Froisser entre les doigts

Froisser entre les doigts

Des feuilles odorantes

Se rappeler le temps

Des tout premiers émois

Deviner dans les branches

Des noisetiers en fleurs

L’image de toi

 

Revoir le ruisseau

Mais ne pas reconnaître

Le petit pont de bois

Ni  la vieille maison

 

Et ne plus ressentir

La joie que nous avions

A compter les nuages

Au ras de l’horizon

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

 

 

 

01:59 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/06/2010

Tu n'es souvent qu'un mot

Tu es la tige

Tu es la feuille

Tu es la fleur

Et le fruit

 

Tu es la bonne chanson

Le cantique nouveau

Le concerto

Pour violon

Ou le simple bruit

Qu’on perçoit

A travers la cloison

 

Tu sais

Par coeur

Le chant du monde

Ses doux parfums

Et ses odeurs

Nauséabondes

 

Tu connais tout

De la vie

De la mort

De l’amour

Des blessures

Parfois cicatrisées

Qui laissent des traces

Aux quatre saisons

 

Tu n’es souvent

Qu’un mot

Refermé sur lui-même

Que le poète

D’un trait de plume

Fait éclater

 

 

Jacques Herman

2009

 

 

16:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

26/06/2010

Ne pas laisser de trace

 

Barreaux aux fenêtres

Plafond bas

Exiguïté

Des lieux

 

Apprendre à se taire

Laisser parler le vent

Mais sous surveillance

Parce que très souvent

Il en dit déjà trop

 

Tirer le rideau

Cacher la scène

Ne répondre aux questions

Que par oui

Ou par non

Au choix

 

Sirène

Alarme

Hurlements

Faire semblant

Qu’on n’entend plus rien

Etre sourd au monde

Comme le monde est sourd à soi

 

Ne pas pleurer

Ne pas se plaindre

Ne pas laisser de trace

Surtout

Ne pas laisser de trace

 

 

Jacques Herman

2009

00:31 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)