Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

29/05/2010

Surgir par elle-même

Suante et rubiconde

La vérité se hisse

Hors du puits

Au prix de maints efforts

 

Elle s'agrippe à la margelle

Tire la langue

Jette un oeil autour d'elle

Appelle à l'aide

Mais personne ne lui répond

 

La vérité dit-on

Doit surgir par elle-même

Ou couler par le fond

 

 

Jacques Herman

2009

10:07 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

28/05/2010

Grandes âmes des petites gens

Quel est votre secret

Grandes âmes

Des petites gens

Qui tournoyez autour

Des tours

De pierre tendre

Et des cyprès des cimetières

De ces lieux où l'Esprit

Souffle en même temps que vous

 

Quel est votre secret

Grandes âmes

Des petites gens

Qui survolez les champs

Et les bois

Et que l'on voit

Parfois planer

A la surface de l'océan

 

Quel est votre secret

Grandes âmes

Des petites gens

Dont la chaude haleine

Nous effleure la peau

Dans les heures incertaines

Apaisant nos peines

Quand vous nous frôlez

Comme les ailes

D'anges silencieux

 

Sans doute devrions-nous

Vous observer sans dire un seul mot

Sans vous interroger

Comme la nuit quand on garde

Les yeux grands ouverts

Sur la voûte étoilée

 

 

Jacques Herman

2009

08:13 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

27/05/2010

Ci-inclus

Ci-inclus vous trouverez

Des mots mélangés

Au gré des humeurs

Du vent dans ma tête

 

***

 

Terroir inhabité

Fantaisie à deux voix

Pour salopette

Cordon

Ombilical

Tambours et trompettes

Impatience et désespoir du peintre

Miettes de pain

Luther

Martin

Fureur

Tremblote

Irritabilité

 

***

 

Demain sans faute

A condition

Que vous y consentiez

Je vous adresserai

Une missive nouvelle

Tout aussi insensée

Dont je vous livre au verso

De la présente

Le contenu tout entier

Pour vous éviter

L'effet de surprise

 

 

Jacques Herman

2009

 

08:09 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

26/05/2010

Dans une rafale de vent

Je suis riche

De givre et je frissonne

La froidure du ciel

Descend me couronner

 

Mes pieds s'enracinent

Dans les sillons gelés

Du champ qui jouxte

Le ruisseau

Où je venais enfant

Taquiner le goujon

 

C'est en ces lieux

Que naguère

Me furent enseignées

La vanité du monde

Et la puissance de

La déraison

 

J'y cultive toujours

L'espoir insensé

D'entendre le clapotis des vagues

A cent lieues de la  mer

Dans une

Rafale de vent

 

 

Jacques Herman

2009

09:35 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

25/05/2010

Parfum des morts

Depuis longtemps

Les rideaux sont tirés

Comme si l'on avait

Mis la lumière en cage

Visez-moi donc

La fenêtre fermée

Au quatrième étage

 

Un corps dit-on

La-haut se décompose

Personne à ce jour

Ne l'a remarqué

Pourtant cela ne

Doit pas sentir la rose

 

En effet

Toute chair se défait

En vous bourrant le nez

D'odeurs indicibles

C'est le parfum des morts

Qui rend la mort terrible

 

 

Jacques Herman

2009

09:32 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

24/05/2010

Miroir pour laitue

Ce jour-là

Plus rien n'avait de raison d'être

Puisque plus rien n'était nommé

 

La moindre chose

Etait porteuse

De sa propre inexistence

Comme des passants anonymes

Dans la cohue

Foisonnante des villes

 

On aurait donc pu renommer

Le monde à l'envers

En toute impunité

Coller aux objets

Aux hommes

Aux pensées

Des étiquettes

Incongrues

 

On aurait pu dire

Je pour tu

Miroir pour laitue

Rideau de pluie pour méchante humeur

Rossignol milanais pour facteur

 

Ce jour-là ne dura

Comme les autres que vingt-quatre heures

Mais il semblait sonner

Plus juste à notre coeur

 

 

Jacques Herman

2009

21:50 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

23/05/2010

Flatteur

Un papillon te dit

Que tu lui ressembles

C'est flatteur penses-tu

Mais que sais-tu

De ce que le papillon

Pense de lui-même

 

 

Jacques Herman

2009

21:49 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (1)

22/05/2010

Vingt et un francs d'amende

Héloïse-Adèle-Suzon

La Cour vous condamne

Sans savoir pourquoi

Sans la moindre raison

A vingt et un franc d'amende

Payables en trois fois

 

Vous séjournerez

Pendant quelques mois

Où il vous plaira

Mais ailleurs qu'en prison

 

Veuillez quitter la salle

A cloche-pied

Puis sauter à califourchon

Sur le dos

D'un agent de police

Jusqu'à la sortie

Du Palais de justice

 

La séance est levée

 

 

Jacques Herman

2009

19:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (2)

21/05/2010

En première page

Dans l'inconfort

De mon automne sauvage

Le phare au loin

M'est un repère

Un sûr ancrage

Dans mon passé

Monument

A jamais inchangé

Juste chaulé

De temps en temps

Pour paraître plus blanc

Qu'il ne l'a jamais été

En première page

Cependant

De l'édition dernière

Du Courrier de la plage

On annonce sa mort

Par démolition

Jeudi matin

Il ne sera

Plus que poussière

On prétend

Mais que ne dit-on pas

Que la cloche grêle

De la chapelle

Des mariniers

Sonnera son glas

Jacques Herman

2009

08:47 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

20/05/2010

Falaise

Tu m'as poussé

Du haut de la falaise

D’aucuns prétendent

Que je suis tombé

Par accident

Qu’importe pour moi

Qui n’étais rien pour eux

Qui n’étais rien pour toi

Aujourd’hui

Sous la vague

Bruyante de l’océan

Je ne suis plus

Qu’un morceau de silence

Et c’est le rôle qui

Me convient le mieux

S’il m’arrive de pleurer

Personne au monde  ne me voit

Je sais que d’aucuns

M’envient parfois

Jacques Herman

2009

21:22 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)